SOS Préma accompagne les parents d'enfants prématurés

Publié le 14 février 2019 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h55)
Par One Heart
Temps de lecture : 2 mins

En partenariat avec Selection Reader, nous avons rencontré Alexandra, qui a accouché prématurément de son fils et a pu être accompagnée et réconfortée par l’association SOS Prema.

Chaque année, 60 000 petits français naissent avant terme

Est prématurée toute naissance qui survient avant 37 semaines d’aménorrhée (8 mois de grossesse), là où une grossesse atteint généralement les 40 ou 41 semaines. Avant 32 semaines, elle est ce que l’on appelle une « grande prématurée », à l’instar de 10 000 bébés chaque année en France. Les bébés ne pèsent alors qu’un tout petit kilo et les risques de mortalité et d’handicap sont nombreux.

Un bouleversement pour les parents

On sait le chamboulement que représente une naissance, on imagine aisément le double chamboulement d’une naissance prématurée avec les inquiétudes et frustrations qu’elle implique.

Les parents doivent faire face avant tout à une séparation brutale et des contacts sporadiques, médicalisés et mécanisés avec leur nouveau né. Vont suivre 7 années avec l'épée de Damoclès sur la tête de leur enfant, pour pouvoir être libérés de toute inquiétude liée à cette naissance prématurée. 

Une aide, du réconfort, des conseils sont particulièrement utiles pendant toute cette période et notamment les premières semaines de vie du bébé.

Comment est née l’association SOS Préma et comment aide-t-elle les familles?

C’est Charlotte Bouvard qui a fondé l'association SOS Préma il y a 15 ans après avoir vécu l'épreuve de la naissance prématurée de son deuxième fils. "Maxence, est né avant terme à 32 semaines et deux jours", confie-t-elle à notre partenaire Selection Reader, "il m’a été impossible de le voir les quatre premiers jours de sa vie parce qu’il était parti en réanimation à l’autre bout de Paris". Elle a alors décidé de fonder SOS Préma pour "donner à tous les enfants prématurés les meilleures chances de bien grandir".

Le rôle de l’association est donc de soutenir les familles, travailler avec les équipes médicales et porter la voix des familles auprès des pouvoirs publics.

 

*petite précision : le fils d'Alexandra Hector est né avec 3 mois d'avance et non 2 mois comme indiqué dans la vidéo !

Découvrez l’article de Selection Reader, qui est allé à la rencontre de famille et de bénévoles de l’association au service de néonatalogie de l’hôpital Purpan à Toulouse.

Depuis sa création, SOS Préma a aidé 700 000 familles ! Elle fonctionne uniquement grâce aux dons des particuliers et de mécènes privés. Vous pouvez la soutenir en faisant un don ou en vous rendant sur sa boutique solidaire pour découvrir leurs charmants goodies.