Pour aspirer la pollution, des immeubles forêts vont être construits en Chine !

Publié le 9 février 2017 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h54)
Par One Heart
Temps de lecture : 1 min

Alors que l'Empire du milieu souffre de la pollution, ces immeubles aspirateurs de CO2 sont bienvenus !

Les épisodes de pollutions se multiplient dans les grandes villes chinoises. Un calvaire pour les habitants ! En 2016, les nuages de particules fines ont fait souffrir près du tiers de la population chinoise selon Greenpeace.

Face à cela, toute initiative pour assainir l'air est bienvenue. C'est le cas de ces deux tours végétales qui vont voir le jour dans la ville de Nanjing, au cœur de la province de Jiangsu. Oeuvres de l'architecte italien Stefano Boeri, ces immeubles forêtes de 200 m de haut seront de véritables ventilateurs d’air pur. Ils seront couverts de 1.100 arbres et de 2.500 plantes et arbustes. A elle seule, cette impressionnante canopée, en plus d'être belle et ramener la biodiversité, devrait absorber 35 tonnes de dioxyde de carbone par an et produire 60 kg d’oxygène par jour selon les architectes !

Le concept pousse dans le monde entier 

Très séduisant, le concept aurait déjà conquis d’autres villes chinoises comme Shijiazhuang, Liuzhou, Chongqing et Shanghai. Ces "forêts verticales" seront les premieres du genre en Chine et en Asie, mais pas dans le monde. En 2014, Milan a vu s'élever deux gratte-ciel recouverts d’une canopée équivalant à 1 hectare d’arbres, d’arbustes et de plantes. En 2015, Lausanne a également construit son immeuble vert.

Et en France ? L'idée fait également son chemin. Dans le même genre, Paris a sa "Tour de la biodiversité", et Montpellier, son "Immeuble qui pousse". Tous deux des créations de l'architecte Edouard François.

On ne peut que saluer ce genre d'initiative, même si ces immeubles aspirateurs de CO2 ne peuvent à eux-seuls résoudrent le problème de la pollution.