L’Australie veut planter 1 milliard d’arbres d’ici 2050

Publié le 27 février 2019 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h55)
Par One Heart
Temps de lecture : 2 mins

Dans le cadre d’un vaste plan de reforestation, le Premier ministre australien a annoncé vouloir planter 1 milliard d’arbres d’ici 2050. Cela permettrait à l’Australie de se rapprocher des objectifs de l’Accord de Paris.

Près de 18 millions de tonnes de CO2 pourraient être éliminées chaque année grâce à cette mesure. Le Premier ministre australien Scott Morrison a pris cette décision à la suite d’un épisode caniculaire exceptionnel qui a vu les températures grimper jusqu’à 49,5°C. Des inondations meurtrières ont également causé beaucoup de dégâts. En plus de la portée environnementale d'un tel plan, le gouvernement australien souhaite également créer des milliers d'emplois dans l'insdustrie forestière.

Respecter les objectifs de l’Accord de Paris

Selon un récent rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les émissions de gaz à effet de serre australiennes pourraient augmenter d’ici 2030. A ce jour l’Australie émet près de 500 millions de tonnes de CO2 par an. Mais avec la plantation massive d’arbres dont le coût s’élèverait à 8 millions d’euros, les prévisions diffèrent de celles annoncées par l’OCDE. L’Australie se rapprocherait un peu plus des objectifs fixés par l’Accord de Paris : une réduction des émissions de gaz à effet de serre 26 à 28 % par rapport au niveau d'émission de 2005. Plusieurs spécialistes, comme le Dr Thomas Crowther, abondent dans le sens d’une reforestation. Ce dernier a récemment publié une étude qui affirme que la reforestation pourrait être la solution face au réchauffement climatique.

A l’instar de l’Australie, d’autres pays se sont engagés dans la voie de la reforestation. Depuis 2015, le Pakistan a planté des centaines de millions d’arbres pour lutter contre la déforestation.

 

Crédit photo : Andrew Preble