La chasse aux ours et aux loups est rétablie en Alaska : comment se mobiliser ?

Publié le 13 avril 2017 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h54)
Par One Heart
Temps de lecture : 2 mins

Une loi, approuvée ce lundi par Donald Trump, abroge les mesures de protection des ours et des loups en Alaska mises en place par Obama. Les pétitions se multiplient pour dénoncer cette nouvelle mesure.

La décision a ému le monde entier. Et pour cause : ce lundi, Donald Trump a approuvé une loi votée par la majorité républicaine du Congrès, autorisant les chasseurs d’Alaska à abattre les ours, les loups et leurs progénitures, jusque dans leur tanière, même en période d'hibernation, et de leur tirer dessus depuis des hélicoptères ou des avions. Des pratiques violentes qui avaient été interdites par l'administration Obama et qui pourront être employées sur plus de 300.000 kilomètres carrés de réserves naturelles protégées d’Alaska. Cette résolution est particulièrement inquiétante pour l'ours polaire, déjà menacé d'extinction par le réchauffement climatique. 

Si les chasseurs de l'Alaska saluent cette mesure, parce qu'elle reconnaît leur droit à "l'autogestion" de leur faune, elle a provoqué la colère des défenseurs des animaux. A commencer par Wayne Pacelle. Le président de l’ONG de protection animale The Humane Society of the United States, a dénoncé un "vote cruel et insensible" ,"choquant la conscience de tous ceux qui aiment les animaux aux Etats-Unis".

Plus de 155.000 signatures 

Sur les réseaux sociaux, les messages d'indignation ont déferlé : "Il est désormais possibles de chasser les ours, les loups et leurs petits jusque dans leur tanière en Alaska. Où allons-nous ?" ; "Les ours et les loups pourront être abattus légalement dans les refuges et réserves naturelles d'Alaska désormais. Encore un pas en arrière", etc. Mais aussi les invitations pour signer des pétitions. 

Deux d'entre elles ont suscité une forte mobilisation.  L’une d’elle, lancée sur Change.org , a récolté plus de 155.000 signatures. "S'il vous plaît, votez tous afin d'empêcher ce massacre des pauvres animaux !!", est-il mentionné. Une autre, hébergée sur MesOpinons.com , recense plus de 55.000 signataires. "Ces animaux ont le droit de vivre, alors à nous de faire bouger les choses !", appelle l'auteur du texte.