Il crée une application pour redonner la vue aux personnes malvoyantes !

Publié le 9 juillet 2018 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h55)
Par Alexia
Temps de lecture : 2 mins

Devenir les yeux d’une personne malvoyante ? C’est désormais possible, grâce à l’application Be my eyes, qui met en contact des personnes voyantes et des personnes malvoyantes via un système vidéo.

 

Un moyen simple pour rendre la vue à ceux qui l’ont perdue


L’idée est venue d’un danois, Hans Jørgen Wiberg, qui a lui-même été diagnostiqué d’une maladie des yeux à l’âge de 25 ans. À 50 ans, il s’inspire d’un ami qui utilisait régulièrement FaceTime avec ses proches pour le débloquer dans des situations quotidiennes, et décide de créer une application capable de mettre en relation toute personne voyante et malvoyante.


Comme l’explique Hans Jørgen Wiberg, demander à un parfait inconnu volontaire de rendre service permet aux personnes malvoyantes de ne plus se sentir dépendants de leur entourage proche, et de ne plus avoir la culpabilité de le solliciter en permanence. Un moyen simple d’universaliser le coup de main que l’on demande à un ami !

 

Il suffit de quelques secondes pour débloquer une situation !  


Grâce à un système vidéo, les personnes voyantes inscrites sur Be me eyes peuvent décrire une situation à une personne malvoyante : lire un plan de métro ou de bus, vérifier la composition d’un produit, retrouver des clés tombées par terre… Autant de situations quotidiennes qui peuvent être bloquantes pour une personne malvoyante, mais facilement résolues grâce à un coup de main de quelques secondes !

 

 


Pour se porter volontaire, c’est facile : il suffit de s’inscrire sur l’application en renseignant la langue dans laquelle l’échange pourra se faire, ce qui permet de discuter avec une personne à l’autre bout du monde ! Quand une personne appelle pour un service, on peut choisir selon sa disponibilité de répondre, ou de laisser quelqu’un d’autre prendre l’appel. Actuellement, 850 000 personnes sont inscrites sur l’application ! Et vous, ça vous tente ?