Grâce à vos dessins, 320 millions de lapins pourraient être libérés de leur cage

Publié le 20 février 2017 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h54)
Par CIWF
Temps de lecture : 2 mins

Le sort des animaux en cage vous touche ? Participez à l'opération "Dessine-moi un lapin", lancée par l'association de défense des animaux CIWF. L'objectif : peser sur le vote du Parlement européen qui pourrait aboutir à la fin de l'élevage en cage pour nos amis les lapins.

Le saviez-vous ? Plus de 99% des lapins élevés pour la viande dans l'Union européenne passent leur vie confinés dans de minuscules cages. Ils sont parfois des dizaines dans le même espace, trop exigu pour qu'ils puissent ne serait-ce que se dresser ou étendre leurs pattes. 

Vous voulez que ça change ? CIWF aussi et vous invite à participer à ses actions. Après une pétition qui a récolté plus de 600.000 signatures, l'association de défense des animaux lance l'opération "Dessine-moi un lapin." Une campagne qui pourrait changer le sort de 320 millions de lapins.

Objectif : peser sur le vote du Parlement européen

CIWF explique pourquoi : "En mars, le Parlement européen votera sur un rapport qui pourrait interdire les cages dans les élevages de lapins. Ce vote est une chance unique d'obtenir une nouvelle législation pour les animaux d'élevage depuis plus d'une décennie." L'association espère ainsi voir se développer des alternatives aux cages, telles que l'élevage en parc.

En attendant, "Nous devons convaincre le Parlement de voter en faveur du bien-être des lapins." Comment ? L’idée est d’envoyer à chacun des 751 eurodéputés un dessin réalisé par un enfant qui leur montre comment les lapins devraient vivre : en pleine air, en train de gambader, de grignoter une carotte... "Après tout, qui mieux que des enfants pour inspirer les politiques au sujet du futur ?"

Depuis le début de l'opération, lancée dans de nombreux pays européens, CIWF a déjà reçu plus de 1000 dessins, dont plus de 600 venant de Pologne. Et pas seulement réalisés par des enfants. Les adultes prennent également les crayons pour la bonne cause.

Ne lâchons rien !

Grâce à la pétition de 600.000 signatures, la commission agriculture du Parlement européen a voté, début février, le rapport sur le bien-être des lapins et reconnu la nécessité d’abandonner progressivement les cages. Mais la bataille n'est pas finie : "Aidez-nous à maintenir la pression avant le vote en plénière au Parlement européen mi-mars", demande l'association. Il vous reste encore quelques jours pour lui faire parvenir les dessins. 

Comment participer ?

Vous connaissez certainement un enfant qui aime les animaux.

1. Proposez lui de dessiner des lapins. En plein air, en train de creuser leur terrier, de dévorer leur carotte, de manger de l’herbe, de bondir… Toutes les idées de votre jeune artiste sont les bienvenues !

2. Veillez à ce que le prénom, l’âge et le pays d’origine de l’enfant figure sur le dessin.

3. Indiquez sur une feuille à part ou un post-il votre prénom, nom, adresse et email.

4. Envoyez le dessin avant le 22 février à l’adresse suivante : 
CIWF France
13 rue de paradis
75010 Paris

L'association

CIWF

CIWF

Les actions


CIWF (Compassion in World Farming) a été créée en 1967 par un éleveur laitier, Peter Roberts, et sa femme Anna qui s’inquiétaient du fossé grandissant entre l’élevage moderne et le bien-être des animaux et l’environnement.

Horrifié par les cages et les cases qui devenaient pratiques courantes, Peter a fait part de ses inquiétudes aux organisations de défense animale déjà établies. En voyant combien elles étaient réticentes à agir, Peter a organisé une réunion chez lui, autour de sa table de cuisine. Lors de cette réunion, et avec l’aide de quelques amis, il a pris la décision de fonder CIWF.

Aujourd’hui, nous faisons partie d'un mouvement mondial en pleine expansion, composé de personnes qui se préoccupent de la façon dont l'élevage industriel maltraite les animaux, gâche des ressources précieuses et ne parvient absolument pas à répondre à la problématique de nourrir le monde.

 

Nous sommes de plus en plus influents et nous nous développons rapidement. CIWF a une forte présence en Europe (Grande-Bretagne, France, Pays-Bas, Italie, Pologne...) et de plus en plus dans le monde (États-Unis, Chine, Afrique du Sud...).

Nous sommes présents lors de nombreux forums où se prennent des décisions clés, que ces rencontres soit organisées par les Nations Unies ou l’Organisation Mondiale du Commerce. Les décideurs sollicitent nos opinions et y accordent de l’importance.

En travaillant en partenariat des décideurs et des entreprises, et avec le soutien de nos sympathisants, nous créons un mouvement pour changer radicalement l’élevage et permettre ainsi de nourrir la planète et d’améliorer la qualité de vie des milliards d’animaux dans le monde.

Grâce à notre expérience, notre approche scientifique et professionnelle, CIWF est aujourd’hui reconnue comme l’organisation non gouvernementale (ONG) internationale de référence dédiée au bien-être des animaux d’élevage.