Le site fait peau neuve ! On espère qu'il vous plaira !

Gardons le cap, les émissions de CO2 se stabilisent

Publié le 14 novembre 2016 (modifié le 12 mars 2019 à 17h32)
Par One Heart
Temps de lecture : 2 mins

Heureuse nouvelle pour la planète : les émissions mondiales de CO2, issues des énergies fossiles, restent stables pour la troisième année consécutive. C’est le résultat d'une étude publiée lundi, en marge de la Cop 22, par le Global Carbon Project (GCP).

Un bilan "sans précédent en période de forte croissance économique", souligne l'auteure principale, Corinne Le Quéré, de l'université britannique d'East Anglia.

Comment l’expliquer ?

En grande partie grâce à la Chine. Responsable à lui seul de 29 % des émissions mondiales, le premier pollueur mondial a réduit ses rejets de 0,7 %.

Les Etats-Unis, deuxième émetteur (15%), ont réduit leurs émissions de 2,6% en 2015, en recourant au gaz et au pétrole plutôt qu'au charbon.

A l’inverse, au sein de l'Union européene, les émissions sont reparties à la hausse (+ 1,4 %) après une longue période de baisse. Et l'Inde continue à voir ses émissions augmenter fortement (+5,2% en 2015).

Encore des efforts à fournir

Cette stabilisation des émissions de CO2 est "une contribution essentielle à la lutte contre le changement climatique, mais ce n'est pas assez", rappelle Corinne Le Quéré. "Les émissions mondiales doivent maintenant baisser rapidement, pas seulement cesser de croître".

Pour limiter à moins de 2°C la hausse moyenne du thermomètre mondial, objectif principal de l'accord de Paris, les émissions devraient baisser en moyenne de 0,9% jusqu'en 2030, rappelle l'étude.

Comment faire ?

En commençant par "laisser sous terre plus de 80 % des ressources fossiles connues", propose Jean Jouzel au journal Le Monde.

Rappelons aussi que le Réseau action climat France a proposé une liste d'engagements concrets au gouvernement français pour réduire les émissions du pays. Retrouvez-les en cliquant sur le lien ci-dessous.