Les femmes transgenres désormais autorisées à participer au concours Miss France

Publié le 16 décembre 2021
Par Julie MARIE
Temps de lecture : 2 mins
Un vent de changement a soufflé sur l’élection Miss France. Alexia Laroche-Joubert, nouvelle présidente de la société qui produit le concours de beauté, a affirmé au micro de Sud Radio le 15 décembre, que les candidates transgenres y seraient les bienvenues.

Une avancée pour l'inclusion des femmes transgenres

La présidente productrice des Miss France, Alexia Laroche-Joubert a déclaré sur Sud radio le 15 décembre, que la candidature de femmes trans ne posait aucun problème. « Ce qu’on a toujours dit, c’est qu’on demande que l’identité civile soit féminine. Donc, il n’y a pas de problème si un transexuel, avec une carte d’identité de sexe féminin, veut participer à Miss France. Il n’y a aucun souci. »

La ministre de l'Égalité entre femmes et hommes Élisabeth Moreno avait d’ailleurs évoqué la question récemment, étant favorable à cette évolution du concours qu’elle juge démodé. « Miss France est un concours de femmes françaises. Si une femme est femme à l’état civil, c’est normal qu’on la laisse concourir sans discrimination », avait-elle alors déclaré. C’est maintenant chose faite, une nouvelle règle élargit désormais la catégorie de jeunes femmes pouvant participer à l’élection de Miss France.

Des limites à ce changement de règles

Il reste maintenant à Alexia Laroche-Joubert de convaincre les comités régionaux qui font tourner les rouages du concours Miss France durant l’année, mais également à modifier certaines règles imposées par les critères de sélection des miss, notamment en matière de chirurgie esthétique. En effet, toute chirurgie qui ne soit pas réparatrice (après un accident ou une maladie) est interdite pour pouvoir participer au concours, excluant en partie les personnes transgenres qui ont parfois recours à des opérations et des interventions esthétiques lors de leur transition. Ce sont des éléments dont la présidente de la production Miss France a conscience et qu’elle dit ne pas pouvoir décider seule.

Autre point noir à cette nouvelle mesure : la difficulté en France à changer d’état civil. Comme le rappelle l’Association des journalistes LGBTI, « l'état civil n'est, en France, bien souvent modifié que des mois voire des années après que les personnes trans ont socialement changé de prénom ». Le changement de règle d'Alexia Laroche-Joubert a donc ses limites.

Des avancées semblent tout de même se faire ressentir au sein des élections de reines de beauté dans le monde. En effet, certains concours internationaux ont déjà passé le cap de l’ouverture aux femmes transgenres. En 2018, Angela Ponce a remporté le prix de Miss Univers Espagne, devenant par la même occasion la première personne transgenre à participer à Miss Univers. Autre exemple, la participation cette année de Miss Nevada 2021 Kataluna Enriquez, à l’élection de Miss USA, devenant la première femme transgenre à participer au concours américain.