Envie d’agir pour protéger les animaux marins ?

Publié le 13 septembre 2018 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h55)
Par Sibylline océans
Temps de lecture : 3 mins

Baleines, dauphins, raies et requins, oiseaux marins, tortues et loutres de mer, phoques et otaries, ours polaire, océan ont besoin de vous

 

Que se passe-t-il aujourd'hui dans les océans ?

Une mère orque appartenant à une population menacée autochtone canadienne pleure son nouveau-né décédé une heure après sa naissance pendant dix-sept jours. Elle le porterait probablement encore à la surface s’il s‘était conservé. La faute à la pollution qui détruit la nourriture de ces dauphins : le saumon chinook. Dans le même temps, l’armée américaine déversait 364 mille litres d’eaux usées dans l’habitat de ces animaux.

 

Des centaines de baleines et dauphins meurent en Islande, Ecosse, îles Féroé pendant des manœuvres militaires de l’OTAN. C’était cet été. Cela continue actuellement avec la présence de sous-marins russes au large de l’Ecosse.

 

Le 11 Septembre, Un navire se déleste de 2000 tonnes de boues nucléaires au large du Pays de Galles.

2000 tonnes de boues nucléaires déversées au large de l'Ecosse

 

Trois dauphins sur 100 meurent à cause des déchets plastique.

 

 

EAU SECOURS !

 

Devant cette liste qui pourrait ressembler à un décompte à la Prévert, deux solutions existent : filer sous la couette en engloutissant des tablettes de chocolat ou AGIR…

 

Vous l’avez compris, on préfère la deuxième solution. Cela peut sembler dérisoire ? Ca ne l’est pas. Si chacun d’entre nous avait conscience de son pouvoir personnel d’action, toutes les lignes précédentes s’effaceraient.

 

Diane Dufresne, dans une récente entrevue à propos du manifeste pour sauver la biodiversité et contrer les bouleversements climatiques, a tout résumé en une phrase : le changement ne peut venir que de la société civile.

 

Concrètement, que peut-on faire pour les animaux marins ?

Sibylline océans, ONG franco-espagnole née pendant la marée noire du Prestige, vous propose trois axes simples.

 

1) Transformer l’agréable en utile :

C’est l’opération Cristal, qui a débuté le 8 Juin (journée mondiale des océans) en collaboration avec Mission 10 tonnes, au Québec, l’entreprise française Indispensac qui nous soutient dans le cadre du réseau 1% pour la planète et les associations Pro-Animal (Guatemala), Tendua (île de la Réunion), Promar et le groupe de plongeurs de Calonge et Palamos (Espagne). L’idée est simple : profiter d’une balade, où que l’on soit (sur terre, sur l'eau, sous l'eau), pour ramasser ce que l’on trouve. Ne jamais oublier que la pollution terrestre se retrouve dans les océans et donc dans l’estomac des animaux qui en meurent.

Tous les détails sur ce nettoyage citoyen.

Affiche-operation-cristal

 

2) Profiter de la journée mondiale du nettoyage (15/09)...

...car il faut bien commencer quelque part. L’opération cristal se poursuit tout au long de l’année. Une piqûre de rappel a lieu ce 15 Septembre dans le cadre de la journée mondiale du nettoyage. Si vous lisez l’article après cette date, aucun souci, faites votre 15 septembre le jour que vous voulez et renouvelez-le autant de fois que vous le pouvez.

 

3) Soutenir la P’tite Phanie avec Lilo

Projet d’un bateau hôpital pour la faune marine porté par Sibylline océans

 

L’immense problème des animaux marins est leur absence de prise en charge quand ils sont en détresse. Lorsqu’ils s’échouent, il faut agir vite. Il faut même agir avant qu’ils soient sur le sable ou les rochers pour leur donner le maximum de chances de survie. Simple à dire mais pas simple à réaliser car ce sont des urgences médicales qui engagent le pronostic vital dès qu’il s’agit de cétacés (baleines et dauphins).

 

Pour gérer au mieux et être efficace, une seule solution : des compétences vétérinaires et un plateau médico-chirurgical à portée de nageoires. C’est le bateau hôpital la P’tite Phanie.

 

Le projet est sur le méta-moteur de recherche Lilo. Il suffit d’ajouter l’extension Lilo à votre outil de recherche préféré et de donner vos gouttes à la P’tite Phanie.

 

Lien : https://www.lilo.org/fr/sibylline-oceans/

 

Une fois la somme obtenue pour les plans du bateau, une maquette sera réalisée, histoire que les bonnes volontés voient concrètement ce à quoi elles participent.

 

En espérant vous avoir donné l’envie de nous rejoindre dans l’action…

 

Merci de partager sans modération.

 

Faire un don

 

 #operationcristal, #mission10tonnes, #sibyllineoceans, #baleines, #dauphins, #raies, #requins, #tortuesmarines, #oiseauxmarins, #loutresmarines, #phoques, #otaries, #ourspolaire, #echouages, #bateauhopital, #veterinairefaunesauvage, #journeemondialedunettoyage#worldcleanupday

L'association

Sibylline océans

Sibylline océans

La problématique


Parce que des images valent mille mots...

 

 

Sibylline océans est une ONG franco-espagnole fondée par des vétérinaires des deux pays, enrichie de compétences variées, dédiée à la préservation de la faune marine et de son habitat par la médecine, la recherche et l’éducation. Elle est née pendant la marée noire du Prestige.

 

 


La solution


Les animaux marins ont le droit à des vétérinaires ! On n'emmène pas son chien malade chez le coiffeur...

 

Le rôle de l'ONG est de secourir les animaux échoués, en détresse, en intervenant de manière humaine et rationnelle et dans le respect des règles sanitaires de base. L’hospitalisation des animaux : oiseaux marins, dauphins et baleines, tortues, requins…  permet de progresser dans la connaissance de la médecine et de la biologie de ces animaux. Sibylline, à travers ses protocoles de recherches clinique et fondamentale, par ses études d’impact des activités humaines sur les animaux marins et par son volet éducatif, contribue à la préservation de la biodiversité.


Les actions


- Informer sur l'actualité océanique via trois blogs (français, anglais, espagnol) et la disséquer :

 

- former des secouristes prêts à intervenir en cas d'échouage, de manière à ce que sauveteurs et animaux ne soient pas mis en danger par de mauvaises pratiques.
Dans le cas de dauphins ou cétacés, un échouage est une urgence absolue, d'où la nécessité de ne pas perdre une seule seconde.

- former les vétérinaires des communes littorales à intervenir sur la faune marine, notamment sur les cétacés. On ne s'improvise pas "médecin de baleine", on se forme

- Intervenir médicalement à chaque échouage d'animal découvert sur la plage

- Ile de la Réunion : découvrir et identifier les sources de pollution qui pourraient expliquer la présence de requins bouledogues, espèce incriminée dans les accidents

- développement de répulsifs de requins :  travailler sur l'absence d'effets secondaires négatifs de ces dispositifs. Ce n'est pas parce que cela fonctionne que l'on ne doit pas envisager les dommages collatéraux potentiels.

- identifier les cosmétiques contenant du squalène de provenance animale (foie de requins), déterminer la cytotoxicité (pouvoir cancéreux sur les cellules) de chaque produit et proposer un guide de la consommation

A l'étranger : rôle de conseil ou intervention à l'international : Amérique centrale, Amérique du Sud, Europe, etc...