Elles créent un sac isotherme écologique à partir de laine française

Publié le 5 juillet 2021 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h55)
Par One Heart
Temps de lecture : 3 mins

Couturières depuis de nombreuses années, Cinthia Born et Elodie Madebos ont créé un sac isotherme écologique et français, fait de laine, de chanvre et de lin. En septembre 2019, elles lancent Le Mouton Givré. Cinthia Born nous dévoile les dessous de cette glacière écologique et facilement lavable.

Une alternative aux sacs isothermes classiques et polluants

L'idée de créer un sac isotherme lavable, respectueux de l'environnement et fait en matériaux locaux, est née très tôt dans la tête de Cinthia Born, issue du secteur commercial. Mariée à un éleveur de brebis, elle s'est rapidement intéressée à la laine et ses vertus. « Étant curieuse de nature, je me suis renseignée pour savoir où partait cette laine. Le constat, c’était que 80 % de celle-ci partait à l’étranger et surtout n’était pas payée à sa juste valeur auprès des éleveurs », explique Cinthia, co-fondatrice du Mouton Givré. Par le biais de ces éleveurs, elle rencontre, peu de temps après, Elodie Madebos, couturière depuis 15 ans dans le milieu du spectacle, qui la suivra dans cette aventure et deviendra co-fondatrice avec elle.

 

6 mois après les deux femmes s'associent et décident de créer le Mouton givré, un sac isotherme écologique et français. « J’ai fait quelques recherches et je me suis rendu compte que les sacs isothermes classiques étaient très polluants de la conception au recyclage quand il y en a. Je me suis dit : "Pourquoi pas créer un sac isotherme écologique ?" », développe-t-elle. L'aventure du Mouton Givré a démarré en septembre 2019, après une campagne de financement participatif et avec l'aide d'Initiative France (une société qui aide les entrepreneurs dans le financement de leurs projets) qui leur ont accordé un prêt d'honneur pour la pertinence et la solidité de leur projet. Par ailleurs, Elodie et Cinthia ont aussi gagné un concours "La Start up est dans le pré" qui leur a permis de se faire connaître auprès du grand public.

 

Revaloriser la laine qui devient un revenu pour les éleveurs 

Vendu entre 50 et 75 euros, le sac isotherme du Mouton Givré est composé de matériaux de qualité et non polluants. En effet, la laine utilisée est issue de brebis française car elle possède des qualités isolantes. Le lin et le chanvre, quant à eux, garantissent la solidité de tout le produit et sa durée dans le temps. De la tonte au triage de la laine, en passant par la récolte, tout est fait par Elodie et Cinthia. « Après cela, on l’envoie à laver dans le Gévaudan, au Nord-Est de la Région Occitanie. La transformation de la laine est faite en France, le lin vient de France et le chanvre vient de Roumanie », développe-t-elle. Toute la fabrication est réalisée sur place dans le Lot (région Occitanie) par des couturières locales. Comme le précise Cinthia, ce travail minutieux permet une revalorisation de la laine car, "ça ne devient plus une charge mais un revenu pour les éleveurs”.

Un sac isotherme déclinable en plusieurs modèles et différentes tailles (©Lucas Madebos/LeMoutonGivré)

 

Pour Cinthia, le projet du Mouton Givré était nécessaire afin de réduire l’empreinte carbone au maximum mais aussi pour mettre en lumière la région et ses savoir-faire locaux. En deux ans, plus de 4 500 exemplaires des sacs isothermes ont été vendus, un exploit inattendu pour les deux entrepreneures. « C’est plutôt énorme, on ne s’attendait vraiment pas à tout ce succès. Avec Elodie on se disait qu’on allait faire des marchés locaux et finalement, on se retrouve à en envoyer dans toute la France », dévoile Cinthia. Le sac rencontre un tel succès qu'il se vend désormais aux Etats-Unis, en Angleterre ou en Italie. Cet été pour vos repas ensoleillés, vous penserez à mettre au frais vos aliments et vos boissons dans l'un des nombreux sacs isothermes du Mouton Givré ! 

 

Par Léa Bourgoin