Des logements pour accueillir gratuitement des étudiants boursiers en Prépa à Paris

Publié le 25 mai 2022
Par Anne-Sophie de Monès
Temps de lecture : 3 mins
Pas évident pour des lycéens issus de milieux modestes de s’imaginer faire une Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles (CPGE) à Paris. Même s’ils sont motivés, plusieurs obstacles peuvent les en empêcher : le logement, l’absence de soutien scolaire, des contraintes financières. L’association Les Maisons des Jeunes Talents propose un hébergement gratuit et un accompagnement à de jeunes bousiers. Julie Motard coordinatrice de l’association nous a parlé des maisons d’accueil parisiennes et des actions de sensibilisations dans les lycées.

Informer pour casser le mythe de la classe prépa 

"Pour avoir un impact sur l’égalité des chances, nous nous sommes rendus compte qu’il fallait tout d’abord informer les élèves dans les lycées de quartiers prioritaires ou des zones rurales pour casser le mythe de la Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles" nous explique Julie Motard, coordinatrice au sein des Maisons des Jeunes Talents.  L’association, pilotée par  la Fondation Groupe Primonial, a ainsi décidé d’aller à la rencontre des lycéens, partout en France, pour les sensibiliser à cette formation sélective.

"Nous leur décrivons en toute honnêteté les études en classe préparatoire sans sous estimer l’intensité et la difficulté, mais nous voulons sortir des idées préconçues notamment sur la compétition entre les étudiants et l’absence totale de vie sociale. » indique Julie.  L’objectif de ces sessions d’information est de montrer que ces études très enrichissantes ne sont pas réservées qu’aux élèves des lycées parisiens. Le but est de rassurer les jeunes lycéens sur leurs capacités à pouvoir intégrer ce parcours éducatif très sélectif. 

L’association les Maisons des Jeunes Talents a également lancé récemment le premier site dédié au etudes en classe préparatoire. Osez la Prépa regroupe toutes les informations sur les différents types de Prépas, leurs débouchés, les aides… Le site propose même de réaliser un escape game virtuel pour comprendre comment fonctionnent les classes préparatoires.

Julie précise à propos des sessions d’informations que  lors des interventions, l’association cherche à s’adresser à l’ensemble des lycéens, qu’ils s’intéressent déjà à la prépa ou non, en évoquant également le post bac de manière plus générale. "Nous voulons avant tout que les jeunes ne se mettent pas de freins pour des études supérieures." dit-elle.


On y évoque aussi les autres associations qui proposent du mentorat pour accompagner ces jeunes qui n’ont pas tous dans leur entourage une personne susceptible de les aider dans leurs études. L’association Article 1 en fait partie, comme d’autres structures qui peuvent soutenir les jeunes boursiers pour un accompagnement et un soutien financier.

Les réunions dans les lycées sont aussi l’occasion de présenter l’incroyable opportunité de logement et d’accompagnement que propose l’association.


Un hébergement et un accompagnement 

Pour certains élèves désireux de faire une Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles à Paris, leur situation géographique, leurs moyens financiers, l’environnement familial, les en dissuadent. Les études en prépa nécessitent jusqu’à 70 heures de travail par semaine et une concentration intense. Il est préférable de ne pas perde de temps dans les transports, d’être logé dans une endroit calme propice aux révisions et d’être allégé des tâches ménagères. 

Consciente de ces problématiques, l’association les Maisons des Jeunes Talents propose des hébergements réunissant tous les critères pour travailler sereinement. Dans les quatre "maisons" parisiennes les élèves sont logés et nourris gratuitement. La logistique des repas est prise en charge par une cuisinière et une maitresse de maison, présente pendant la semaine, dort sur place et veille à ce que les jeunes soient dans les meilleurs conditions pour étudier.  Un parrain ou une marraine vient par ailleurs chaque semaine pour diner avec le groupe et apporter un soutien moral. Parmi eux, un ancien bénéficiaire du programme. Il sait trouver les mots pour encourager comme il le faut parfois le groupe de préparationnaires. Enfin, un système de mentorat mené principalement par des salariés du groupe Primonial permet aux élèves de bénéficier d’un suivi personnalisé. 

Le recrutement de chaque promotion se fait chaque année entre les mois d’avril et  juillet pour accueillir des jeunes boursiers de toute la France qui souhaitent étudier dans une prépa scientifique ou économique parisienne. Julie précise que lors de la selection des candidats, ils sont attentifs aux motivations et aux capacités à s’intégrer dans un groupe et à apprécier la vie en collectivité. 

En 2020, 100% des bénéficiaires du programme ont été admis dans une grande école. Un taux de réussite rêvé par tous les étudiants en prépa !