Dans ce quartier, la collecte des déchets alimentaires se fait à cheval

Publié le 21 janvier 2022
Par Anne-Sophie de Monès
Temps de lecture : 3 mins
L’entreprise Les Alchimistes, présente dans plusieurs villes en France, collecte et transforme les déchets alimentaires en compost pour nourrir les sols. Elle a mis en place, à Stains, en Seine-Saint-Denis, une expérimentation de collecte des biodéchets à cheval. Nous avons suivi la jeune équipe et Quêteur, leur cheval, devenu la star du quartier.

Une collecte à cheval pour sensibiliser au tri des déchets alimentaires

Maxime Charbonnel, référent des Alchimistes du site de Stains, nous annonce le but de l’opération : « sensibiliser les habitants à l’importance de la valorisation de leurs déchets alimentaires ».

Au-delà d’être un mode de collecte écologique, cette collecte hippomobile permet d’attirer l’attention des 10 000 habitants du quartier. Le cheval représente un formidable outil de communication : la présence d’un équidé en zone très urbaine suscite évidemment la curiosité. « Les gens viennent à nous pour nous demander ce qui se passe, ce qu’il y a de nouveau dans le quartier » raconte Maxime qui trouve par ailleurs que Quêteur apporte une certaine sérénité au quartier.

Selon le jeune homme, il y avait un véritable enjeu pour « que ce quartier populaire montre à sa voisine, la capitale parisienne, sa capacité à valoriser les déchets alimentaires ». C’est un formidable moyen de rendre les habitants fiers d’une initiative originale et ainsi les impliquer dans ce projet

Le nombre de pouces levés - des réels ceux-là - au passage de Quêteur dans les rues du quartier, illustre l’adhésion au projet, les enfants, les premiers très mobilisés et engagés. Ils sont devenus les principaux ambassadeurs et insistent maintenant auprès de leurs parents pour faire le tri des déchets alimentaires. « Ce geste de tri inculqué aux enfants reste imprégné à vie » analyse avec contentement Maxime.

Quel est le programme de Quêteur le cheval ? 

Quêteur est logé à la Ferme de Gally, juste à côté de Stains. Il a 17 ans, un âge assez avancé pour ce cheval de trait ; cette mission est pour lui une sorte de pré-retraite. On respecte donc son statut en portant une attention particulière à son bien-être. Deux fois par semaine, sa cochère, Alexandrine, va le chercher.  Après avoir pris soin de lui, elle guide Quêteur à travers la ville. Accompagnés d’une personne en charge de récupérer les bacs, ils réalisent la tournée de collecte des biodéchets et se rendent dans les points de collecte des professionnels - crèches, écoles, supérettes…-  et des particuliers -points d’apport volontaires. Ces derniers sont des points de collecte de déchets alimentaires situés en bas de plusieurs immeubles du quartier. Une fois cette soixantaine de points collectés, l’équipe se rend au centre de compostage des Alchimistes

Transformés en compost avant d'être réutilisés dans un rayon de 100 mètres

Les déchets alimentaires sont triés à nouveau pour enlever les erreurs de tri. Ils sont ensuite broyés pour qu’ils se décomposent tous à la même vitesse puis pressés pour enlever toute l’eau (les déchets alimentaires en contiennent à 80 %). Le jus obtenu est utilisé pour la méthanisation

L’équipe des Alchimistes compose alors sa recette de compost : un savant mélange entre matière azotée (les restes des déchets alimentaires) et matière carbonée (du broyât de bois). Le composteur électro-mécanique leur permet alors d’accélérer le processus de dégradation de la matière. Le compostage dure ici 3 mois au lieu de 12 pour un composteur classique dans un jardin. L’autre gros avantage de la méthode de compostage des Alchimistes demeure la facilité du tri des déchets alimentaires : « On accepte tous les aliments : la viande, le poisson le marc de café en passant même par les coquilles d’huîtres » explique Maxime. 

Le compost enfin obtenu est distribué aux habitants pour leurs plantes d’intérieur ou d’extérieur, à la ville pour la végetalisation urbaine et au projet de développement de terres agricoles sur une ancienne friche, voisine du lieu de compostage. Un circuit court dans toute sa splendeur : déchets récoltés, transformés et réutilisés dans un rayon de 100 mètres !