Le site fait peau neuve ! On espère qu'il vous plaira !

Cette ville finlandaise récompense ses habitants lorsqu'ils se déplacent à vélo

Publié le 10 septembre 2020 (modifié le 24 novembre 2020 à 15h23)
Par Mélanie
Temps de lecture : 2 mins

La municipalité de Lahti en Finlande offre des titres de transport et des tickets restaurants aux citoyens qui réduisent leurs émissions de CO2, le tout grâce à l'application mobile CityCap. Avec ce projet financé par l'Union Européenne, la ville de Lahti espère que la moitié des déplacements soient effectués dans le respect de l'environnement d'ici 2030. 


L’application CityCap pour mesurer les émissions de C02


Le projet repose sur une application pour smartphone : CityCap. Dessus, les habitants de Lahti disposent chaque semaine d’un quota de carbone qui leur est attribué en fonction de leur situation personnelle. Par exemple, les foyers avec des enfants, vivant loin du centre ou accusant des problèmes de santé, disposent d'un quota plus élevé que les autres. Tous les jours, l’application détecte si la personne se déplace à pied, en vélo, en voiture ou en transport en commun et déduit du quota carbone initial, les émissions liées à ces déplacements. Si à la fin de la semaine le quota carbone n’est pas épuisé, il est alors possible de le transformer en « euros virtuels », échangeables contre des entrées à la piscine, des tickets de bus ou une part de gâteau dans un établissement de la ville.


Pour le moment, les Finlandais peuvent gagner jusqu’à deux euros par semaine, « mais cet automne, nous avons l’intention de décupler le prix » explique Ville Uusitalo, Responsable recherche du projet. Le dispositif repose sur la base du volontariat puisqu'il n'est pas obligatoire de télécharger l'application. Si certains peuvent être sceptiques concernant l’utilisation des données personnelles, la responsable du projet Anna Huttunen l’assure, les données ne pourront être analysées par aucun organisme tiers.

 

D’ici 10 ans, 50% des déplacements devraient se faire via des modes de transport durables


Aujourd’hui, un habitant de Lahti « émet 21 kilos d’équivalent CO2 par semaine », selon Ville Uusitalo. Le dispositif CityCap met au défi les utilisateurs de réduire leurs émissions d’un quart, ce qui équivaut à remplacer en moyenne 20 km de conduite en voiture par les transports publics ou à vélo. A plus long terme, la ville espère que la moitié des déplacements de ces citoyens deviennent durables : « Lahti est encore une ville très dépendante de la voiture, notre objectif est que d’ici 2030, plus de 50% de tous les déplacements soient effectués via des modes de transport durables », précise la responsable du projet Anna Huttunen à l’AFP. L’objectif est en bonne voie, pour le moment, 44% des déplacements dans la ville sont considérés comme "durables".


Pour le moment, 2 000 habitants ont déjà téléchargé l’application. « Les gens trouvent très intéressant de voir leurs propres émissions », explique la responsable du projet. S’il est trop tôt pour en mesurer les bénéfices, la ville de Lahti –nommée capitale verte européenne pour 2021– espère réduire considérablement son impact environnemental car elle subit de plein fouet les conséquences du changement climatique. 

 

 

Par Chloé Sappia