Le site fait peau neuve ! On espère qu'il vous plaira !

Cette association valorise les savoir-faire traditionnels des réfugiés et migrants

Publié le 15 juin 2018 (modifié le 16 avril 2019 à 14h59)
Par One Heart
Temps de lecture : 2 mins

Par Sahba, qui fabrique son propre livre

 

Permettre aux réfugiés et aux migrants de s'intégrer professionnellement à travers l'art : telle est l'ambition que s'est donnée l'association La Fabrique Nomade.

Nous avons rencontré sa fondatrice, Inès Mesmar, qui nous livre une interview touchante.

 

La Fabrique Nomade, une association pas comme les autres

L'histoire de cette assocition est inspirée par une histoire personnelle : celle de la mère de la fondatrice. Elle raconte qu'elle a découvert très tardivement que sa maman s'était reconvertie professionellment en arrivant en France et le métier qu'elle faisait actuellement n'était pas ce qu'elle faisait en Tunisie. Elle a ainsi découvert que sa maman exerçait le métier de brodeuse dans la médina de Tunis et qu'à son arrivée en France, elle a dû mettre son savoir-faire entre parenthèse.

Cette confession fait prendre conscience à Inès Mesmar que des milliers de migrants sont violemment confrontés à une dure réalité professionnelle :

  • "l'effacement" de leur savoir-faire;
  • la difficulté de s'insérer dans la vie professionnelle.

Ainsi, en janvier 2016, elle se lance dans ce projet en créant son association pour donner une chance à toutes ces personnes qui se voient retirer une partie de leur savoir-faire.

 

Le combat de La Fabrique Nomade :

 

L'association a un objectif très clair à atteindre : aider ces migrants qui ont quitté leur pays à renouer avec leur passé en partageant leur savoir-faire, les valoriser et trouver une place qui leur corresponde. Pour ce faire, La Fabrique Nomade leur propose un accompagnement de 6 mois : c'est en réalité un programme d'insertion professionnelle au cours duquel "les artisans vont collaborer avec d'autres professionnels [...] et l'objectif est de valoriser leurs compétences" comme l'évoque la fondatrice.

Nous avons également eu l'opportunité de rencontrer Maïmouna Diallo, couturière depuis ses 10 ans qui a su s'épanouir dans son métier grâce à La Fabrique Nomade: puisqu'elle a poussé les portes de l'association et s'est insérée dans la société par le biais de sa passion.

 

 

Et si vous offriez un cadeau qui a du sens ?

 

C'est bientôt la fête des pères et nous savons que certains cherchent toujours un cadeau qui fera la différence. Ca tombe bien, nous avons pensé à vous !

Cette année, la fête des pères sera l'occasion pour vous d'offrir un cadeau qui a du sens et de faire découvrir une association qui agit pour faire bouger les lignes.

Chez la Team One Heart, on est déjà fan des coupelles Dakharef (gravure en arabe) qui sauront rendre votre cadeau inoubliable.