Cette association piège des passants pour la bonne cause

Publié le 24 mai 2022
Par Lola ENGELMANN
Temps de lecture : 2 mins
Pour fêter ses 50 ans, la Fédération Française des Associations de Chiens guides d’aveugles (FFAC) à décidé de marquer le coup. À travers une vidéo, l’association piège en caméra cachée des passants, pour les sensibiliser au sujet de l’accessibilité des produits de supermarchés aux personnes déficientes visuelles.
caméra-cachée-Fédération-Française-des-Associations-de-Chiens-guides-d-aveugles

Fondée en 1972, la  Fédération Française des Associations de Chiens guides d’aveugles (FFAC) regroupe en France, 10 associations de chiens guides d’aveugles, 16 centres d’éducation destinés à former les chiens guides et leur éducateurs et 1 réseau d’élevage de chiots. À travers ses actions, elle lutte pour la bonne insertion des personnes aveugles ou malvoyantes dans la société, notamment par le fait de se déplacer en toute sécurité accompagnée d’un chien guide. Ce mois-ci, elle fêtait ses 50 ans, l’occasion de rappeler les nombreuses victoires célébrées, mais aussi le chemin qu’il reste à parcourir pour rendre plus accessible la vie quotidienne des personnes déficientes visuelles. Pour cela, l'association a opté pour une vidéo de sensibilisation qui se veut originale…

Retrouver un produit… Les yeux bandés

Drôle de scène devant le Panthéon… Des passants se font arrêter en pleine rue par une femme en tablier, munie d’un plateau où des échantillons de produits alimentaires sont présentés. Intrigués, certains prennent le temps de s’arrêter, parfois simplement pour avoir l’occasion de déguster gratuitement, d’autres plus pressés, font mine de ne rien voir. 

Finalement, Claude accepte de se prêter au jeu et ouvre le bal. Les règles sont simples : pour remporter un lot du produit goûté, il suffit de le retrouver dans les rayons d’une épicerie. Seule difficulté : avoir les yeux bandés. À l’intérieur, Claude sera aidé par une personne qui l'attend. 

Un jeu pour sensibiliser aux problèmes d’accessibilité 

En réalité, ce jeu est loin d’être uniquement une partie de cache-cache. En participant à cette expérience, les passants ne le savent pas encore mais ils seront guidés par Céline, déficiente visuelle de naissance et Onko, son chien guide formé par la FFAC ou par  Norbert devenu non-voyant à 37 ans suite à une dégénérescence de la rétine et de son chien guide, Leroy. Arrivés devant les rayons, un problème se pose. Comment différencier une confiture de fraise d’une confiture de myrtilles ? Comment choisir un café décaféiné posé à côté d'un paquet de café corsé ? C’est bien là le problème que veut mettre en lumière la Fédération. 

Un manque d’accessibilité des produits pour les personnes déficientes visuelles

Après quelques minutes d’incompréhension, Claude, Mathieu, Nabi et Emma retirent le bandeau qui leur couvrait les yeux. Ils découvrent comme eux, que Céline et Norbert n’avaient pas la possibilité de voir, mais grâce à leurs chiens guides, ils ont pu parcourir le chemin en toute sécurité. Cependant, à travers cette vidéo, la FFAC veut surtout montrer ce manque d’accessibilité que l’on peut retrouver dans les supermarchés qui retirent aux personnes malvoyantes leur autonomie. À travers ce format de caméra cachée, la FFAC présente "Panier surprise : quand ton chien guide peut t’emmener faire les courses, mais que tu ne vois pas ce que tu achètes". Parce que choisir est un droit et afin d’œuvrer pour une société plus inclusive, l’association lance un appel à toutes et tous à signer un manifeste disponible sur leur site web.

En attendant, découvrez directement la réaction des passants dans la vidéo "caméra cachée" ci-dessous :