Black Lives Matter : une mobilisation mondiale pour lutter contre le racisme

Publié le 3 juin 2020 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h55)
Par One Heart
Temps de lecture : 2 mins

Né aux Etats-Unis en 2013, le mouvement « Black Lives Matter » ("La vie des Noirs compte") a refait surface depuis la mort de George Floyd, un Afro-Américain tué par la police lors d’une interpellation le 25 mai dernier à Minneapolis dans le Minnesota.

 

Une mobilisation sur tous les continents 


Les images de l’interpellation de George Floyd, filmées par un témoin ont fait le tour du globe. On y voit George Floyd menotté, allongé sur le sol et un officier de police blanc, Derek Chauvin, qui l’immobilise en plaçant un genou sur son cou. Quelques minutes plus tard, George Floyd décède d’asphyxie. Sa mort a suscité une réaction mondiale car c’est loin d'être la première personne noire à se faire tuer lors d’une interpellation par la police. Il y a quelques semaines, un jeune joggeur de 25 ans, Ahmaud Arbery se faisait tuer par un ancien policier et son fils.


Depuis plusieurs jours, des milliers de manifestants se sont rassemblés à travers le monde pour dénoncer les brutalités policières et le racisme : aux Etats-Unis -dans près de 140 villes-, en Italie, en Grande-Bretagne, au Canada mais aussi en France. De nombreuses pancartes ont été brandies, souvent en anglais, et proclamaient « Black lives matter », « No justice no peace » (Pas de justice pas de paix) ou « I can’t breathe » (Je ne peux pas respirer) -derniers mots prononcés par George Floyd. 

 


Un soutien mondial affiché sur les réseaux sociaux


Les réseaux sociaux sont aujourd’hui un outil essentiel pour la diffusion de messages et d’images de soutien. Mardi 2 juin, des centaines de milliers d'écrans noirs ont été postés sur Instagram suite à une décision de l'industrie musicale américaine de mettre ses activités sur pause durant toute la journée, comme l’a expliqué le label Sony : "C’est une journée de coupure à la suite de la mort de George Floyd (...) Une journée de réflexion et de recherche de moyens pour avancer dans la solidarité". De nombreuses personnes ont repris ce carré noir comme geste de soutien avec les hashtags #theshowmustbepaused ("le spectacle doit être interrompu") et #blacktuesday ("mardi noir").

 


Certaines célébrités comme la chanteuse Beyoncé ont invité leur communauté à signer la pétition réclamant "justice pour George Floyd" sur change.org qui a déjà réuni 13 millions de signataires. Pour soutenir le mouvement Black Lives Matter, il est aussi possible de faire des dons sur le site du mouvement pour combattre la violence envers les Noir.e.s ou à l’ONG The Bail Project qui paye les cautions des manifestants arretés lors de protestations. Participer à un kneel-in (rassemblement où l'on pose un genou à terre) pour rendre hommage a un.e défunt.e ou être solidaire avec les ONG françaises comme SOS Racisme qui organisent des marches, sont également des actions de soutien possibles.

 

Par Chloé Sappia