Avant de partir, Obama consacre la préservation de l'Arctique

Publié le 21 décembre 2016 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h54)
Par One Heart
Temps de lecture : 1 min

Le président des Etats-Unis a décrété, mardi 20 décembre, l'interdiction de forages d'hydrocarbures dans une partie de l'océan Arctique et de l'océan Atlantique.

Il ne reste désormais plus que quelques jours de présidence à Barack Obama. Mais c’est bien assez de temps pour que le président américain réalise une dernière bonne action. En faveur de l'environnement cette fois. Il a annoncé, mardi 20 décembre, la sanctuarisation de plus de 50 millions d'hectares dans l'océan Arctique et l'océan Atlantique, avec l'impossibilité d'y pratiquer des forages de gaz ou de pétrole. Grâce à une loi datant de 1953, il rend cette interdiction permanente. Elle ne pourra donc pas être détricotée par le climato-sceptique Donald Trump.

"Ces mesures protègent un écosystème sensible et unique que l'on ne retrouve dans aucune autre région du globe", a déclaré Barack Obama dans un communiqué. La côte Atlantique des Etats-Unis recèle en effet des trésors tels que des coraux d'eaux profondes et des poissons rares. Les eaux arctiques sont également concernées, à savoir 46 millions d'hectares où vivent ours polaires et baleines boréales, deux espèces en voie de disparition.

Dans un même mouvement, le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a annoncé mardi l'interdiction de nouveaux forages dans les eaux arctiques canadiennes. "Nous annonçons avec les Etats-Unis des mesures pour assurer la viabilité de l'économie et de l'écosystème de l'Arctique", s'est félicité le Premier ministre canadien Justin Trudeau sur Twitter.