Atteint d'une sclérose en plaques, il décide de faire le tour du cercle Arctique !

Publié le 9 juillet 2018 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h55)
Par One Heart
Temps de lecture : 3 mins

Par Sahba, qui a froid

 

Face à l’extrême vulnérabilité environnementale de l’Arctique, Loïc Blaise a décidé de faire bouger les lignes. Passionné par l'aviation, il vole au secours de l’Arctique en exposant en temps réel ce qui tue cette région de la planète.


"Tous les jours, je perds quelque chose et l’Arctique est à l’image de ce que je vis."

En 2012, Loïc Blaise, un jeune pilote seulement âgé de 34 ans, apprend qu’il est atteint d’une maladie neurodégénérative : la sclérose en plaques.

Contraint d'abandonner son métier de pilote, Loïc ne baisse pas les bras : plein de volonté, il ne cède pas à la maladie. Après quelques années de traitements intensifs, il donne un nouvel élan à sa vie et se lance dans un projet tant personnel qu’environnemental : faire le tour du cercle Arctique tout en exposant en temps réel l’état de cette région qui ne fait que se dégrader depuis quelques années.

Rappelons qu’au pôle nord, le réchauffement climatique est deux à trois fois plus rapide que sur le reste de la planète. Et si nous ne changeons pas nos habitudes et pratiques, nous serons les seuls coupables de cette destruction environnementale. Un chiffre alarmant sur la situation en Arctique : la glace de mer recule de 7,2% chaque décennie depuis les relevés satellitaires en 1979.

Comme il l’explique à Paris Match : “Tous les jours, je perds quelque chose et l’Arctique est à l’image de ce que je vis. Chaque fois que cette région perd un écosystème, un peuple, un animal, il ne le reverra pas.” Loïc Blaise a fait de sa maladie une force et continue de la combattre. A travers cette démarche, il souhaite sauver l’Arctique qui meurt chaque jour un peu plus. Pour cela, nous devons tous agir davantage et multiplier nos initiatives.

 

Polar Kid, le tour du Monde des glaces


Presqu'un an après son épopée de 80 jours, Loïc Blaise continue son combat et part encore plus loin : en Arctique. Il s’est envolé avec son équipe le 3 juillet dernier vers 3h30 du matin.  Une quête jamais réalisée qui va pousser la porte de l’Arctique et effectuer le premier tour aérien du Cercle Arctique en unifianttoutes les nations du Grand Nord par un vol circulaire de plus de 22 000 km, en 80 jours.”

Pour sauver l’environnement, Loïc Blaise s’entoure de son ami cosmonaute russe Valery Tokarev ainsi que de sa chienne Mia. A bord du Polar Kid, un hydravion ultraléger, nos aventuriers traverseront ainsi neuf pays : la Russie, les Etats-Unis, le Canada, le Groenland, l'Islande, la Grande-Bretagne, la Norvège, la Suède et la Finlande.

A travers cette expédition, Loïc souhaite rencontrer les peuples et les écosystèmes des terres polaires et ainsi par le biais des images, refléter les dangers et les risques imminents qui pèsent sur cette région de la planète.  

 

 

 

Pour lui, la situation de l’Arctique est une métaphore de sa santé : il compare ainsi la sclérose en plaques au réchauffement climatique, une menace contre laquelle il importe d'agir rapidement si nous ne voulons pas qu'elle détruise tout.

 

Polar Kid, un message positif


Cela fait maintenant un an que Loïc Blaise vole pour redonner espoir à tous ceux qui veulent agir et changer le monde.

En parallèle, une campagne de collecte fonds internationale au profit de la recherche contre la sclérose en plaques, a été lancée par l'association Life Odyssey, "l'incubateur de projets menés par des personnes porteuses de maladies invalidantes pour leur permettre de surmonter leur handicap".

Chaque don compte ! Plus de 3 millions de personnes dans le Monde sont touchées par la sclérose en plaques, surtout les jeunes adultes.

Saviez-vous que l’adhésion annuelle à Life Odyssey était seulement de 5€ ? Si nous sommes seulement 1500 personnes à adhérer, cela fait déjà une aide de 7 500€ !

 

Et n'oubliez pas de suivre l'extraordinaire aventure de Loïc Blaise sur ce site !