À Nice, des cartes de remerciement sont envoyées aux habitants qui nourrissent les chats errants

Publié le 26 février 2021 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h55)
Par One Heart
Temps de lecture : 2 mins

Depuis janvier 2021, la ville de Nice a décidé de remercier les habitants qui nourrissent les chats errants en délivrant une carte spéciale. Une considération nécessaire et une avancée importante dans la lutte contre la maltraitance animale, selon Anne-Marie David, directrice de l'Alliance pour le respect et la protection des animaux.

Remercier ceux qui s'occupent des chats errants

Nourrir les animaux errants, et plus particulièrement les chats, a toujours été un sujet à débats. Pour beaucoup, s'occuper de ces animaux avait pour conséquences d'en attirer d'autres et avec eux, des maladies. Pour d'autres, il était nécessaire de s'occuper d'eux surtout lors de la période de froid, qui est rude en France. À Nice, pour remercier ceux qui donnent de leur temps pour nourrir ces animaux errants, Henry-Jean Servat, conseiller municipal et délégué à la protection animale, a décidé de distribuer une carte spéciale à tous ces bénévoles et petit héros du quotidien. « Personne ne peut laisser mourir un animal ! Avec cette carte, nous avons voulu que la ville donne de la considération aux gens qui nourrissent les chats errants », explique-t-il au Figaro. Pour bénéficier de la précieuse carte, chaque bénévole doit adhérer à une association de défense animale.

Cette initiative solidaire en faveur des chats errants est aussi saluée par Anne-Marie David, directrice de l'Alliance pour le respect et la protection des animaux (ARPA). Celle-ci salue cette "avancée majeure" et espère que d'autres villes suivront l'exemple de Nice. Cette dernière reste très engagée en faveur de la lutte contre la maltraitance des chats errants. Avec cette nouvelle initiative, Henry-Jean Servat espère voir disparaître les chats errants dans la ville de Nice en les recueillant puis en les stérilisant. La ville consacre 20 000 euros de son budget à la stérilisation des chats errants. L'initiative est notamment soutenue par la Fondation 30 Millions d'Amis, qui a d'ailleurs participé à ce projet en y ajoutant 20 000 euros de plus.  Cette démarche est très importante car, comme le rappelle le Ministrère de l'Agriculture et de l'Alimentation, la stérilisation est un véritable outil de "lutte et de prévention contre les abandons et les atteintes au bien-être animal". En France, on dénombre pas moins de 11 millions de chats errants, contre 13 millions de chats domestiques. La plupart des chats qui vivent dans les rues sont issus de l'abandon et ne sont, à proprement parler, pas de nature sauvage. 

 

Par Léa Bourgoin