1 Français sur 3 a aidé au moins une fois les réfugiés

Publié le 28 mars 2017 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h54)
Par Secours Islamique France
Temps de lecture : 4 mins

Qu'avez-vous fait pour aider les réfugiés ? Souhaitez-vous que le gouvernement accueille plus ou moins de réfugiés ? Où iriez-vous si vous deviez un jour quitter votre pays ?...​ Le Secours Islamique France, qui fête ses 25 ans d’actions humanitaires, a interrogé les habitants de cinq pays sur le thème des "réfugiés".  

Le Secours Islamique fête cette année ses 25 ans d’actions pour atténuer la pauvreté et les souffrances des populations les plus démunies dans le monde. A cette occasion, l'ONG a commandé à l’institut Harris interactive, un sondage auprès des habitants de cinq pays – France, Italie, Allemagne, Grande-Bretagne et Canada – sur la condition de "réfugiés".

Y a-t-il un risque, pour vous, de devoir quitter votre pays ?

Cette préoccupation est particulièrement élevée en France, où 43% de la population estiment important le risque d’être un jour obligés de quitter leur pays, près d’un quart des sondés estiment même le risque comme "très important".

Les Allemands et les Italiens, plus directement concernés par la crise des réfugiées, semblent moins inquiets. Ils sont respectivement 20 % et 17 % à estimer élevé le risque d’être un jour obligés de fuir leur pays

Où iriez-vous si vous deviez un jour quitter votre pays ?

La proximité géographique et la langue apparaissent comme des critères importants pour choisir un pays. Le Canada figure en bonne place des pays d’accueil possibles quel que soit le pays d’origine.

Les Français choisiraient en premier le Canada (12 %), puis l'Espagne (12 %), la Suisse (11 %) et l'Italie (7 %).

Qu’emporteriez en priorité si vous deviez quitter votre pays ?

Quel que soit le pays, ce sont les papiers d’identité et l’argent liquide qui seraient choisis en priorité. Viennent ensuite les produits de première nécessité utiles lors d’un éventuel voyage.

Les Français emporteraient avant tout leurs papiers d'identité (76%), de l'argent liquide (66%), des vêtements chauds et des chaussures de marche (47 %), de l'eau (43 %) et de la nourriture pour leur voyage (42 %).

Selon quels critères choisiriez-vous le pays où vous demanderiez l'asile ?

Excepté pour l’Italie, c’est la stabilité politique du pays qui prévaudrait dans le choix du pays de refuge. En France, les sondés ont répondu en premier la stabilité du pays (40%), puis la possibilité de trouver un emploi (35%), l'accueil des habitants de ce pays (34%), la possibilté de trouver un logement (35%) et la langue parlée dans le pays (32 %).

Qu'avez-vous fait pour aider les réfugiés ?

Le don est la principale action en faveur des réfugiés, quel que soit le pays. Les Allemands, ayant accueilli le plus grand nombre de réfugiés, semblent être davantage en contact avec eux. 36 % des Allemands ont en effet rencontré au moins une fois un réfugié, contre 14 % des Français

36 % des Français interrogés ont fait au moins une action pour aider les réfugiés. 27 % ont fait un don à des associations d'aide aux personnes réfugiées. 17 % ont aidé matériellement ou financièrement et 15 % ont apporté un soutien moral ou psychologique.

Pour vous, quels sont les acteurs qui devraient être responsables de l’accueil des réfugiés ?

Quel que soit le pays, les Etats et gouvernements sont désignés comme les principaux responsables pour gérer l’accueil des réfugiés. Chez les Britanniques et les Canadiens la responsabilité individuelle est plus fortement mise en avant.

En France, 63 % des sondés estiment que ce sont l'Etat et les gouvernements qui sont en priorité responsables de l’accueil des réfugiés, puis viennent les ONG (25 %) et chacun d'entre nous (13%).

Approuvez-vous la politique de votre gouvernement en matière d’accueil des réfugiés ?

La France, l’Italie et l’Allemagne, plus directement confrontées à la crise des réfugiés, sont majoritairement plus critiques à l’égard de la politique de leur gouvernement en matière d’accueil des réfugiés. À l’inverse 2/3 des Canadiens approuvent la politique de leur gouvernement.

En France, 5 % seulement sont tout à fait satisfaits de la politique du gouvernement en faveur des réfugiés, contre 25 % pas du tout satisfaits.

Souhaitez-vous que votre gouvernement accueille plus ou moins de réfugiés ?

Les Canadiens et les Anglais sont les plus enclins à accueillir davantage de refugiés tandis que les Italiens et les Allemands souhaitent majoritairement que leur pays en accueille moins. Les Français aspirent plutôt à la stabilisation ou à la diminution du nombre de refugiés accueillis. 20 % veulent en accueillir davantage, 32 % ni plus ni moins et 40 % moins.

Quels actions devraient mettre en œuvre votre gouvernement pour accueillir les réfugiés ?

L’apprentissage de la langue, l’aide à la recherche d’emploi apparaissent comme de fortes priorités dans tous les pays. En France, 65% des répondants estiment en effet qu'il faudrait aider les réfugiés à apprendre le français, et 46 % qu'il faudrait les aider à trouver un emploi. Les Français se distinguent toutefois par l’importance accordée à par la problématique du logement (58 %).

L'association

Secours Islamique France

Secours Islamique France

Les actions


Atténuer les souffrances des plus démunis en France et dans le monde. Le SIF intervient là où les besoins humanitaires et sociaux l’exigent par la mobilisation de secours d’urgence et la mise en place de programmes de développement.

SOLIDARITÉ INTERNATIONALE
- Aide et sécurité alimentaire
- Eau et assainissement
- Enfance (santé, éducation, parrainage, etc.)

MISSION SOCIALE FRANCE
- Épicerie solidaire
- Maraudes sociales
- Lutte contre la précarité