Comment se séparer de son vieux matelas sans polluer ?

Publié le 13 avril 2022
Par Anne-Sophie de Monès
Temps de lecture : 3 mins
Un matelas met 100 ans à se dégrader. 4 millions de matelas sont jetés chaque année en France, représentant entre 80 000 et 90 000 tonnes ! Pour éviter que ces matelas usagés ne soient enfouis, plusieurs solutions existent pour valoriser votre ancienne literie : le don pour une seconde vie ou le recyclage, car l'ensemble des matières qui compose un matelas est valorisable.
ecomatelas-matelas

Que faire de vos vieux matelas ?

Même si certaines mairies se proposent de récupérer vos matelas, d’autres les jugeant trop volumineux, n’assurent pas leur collecte via le service des encombrants. Plusieurs autres solutions s’offrent cependant à vous pour vous en débarrasser en limitant l’impact sur l’environnement : 

  • Si vous achetez un matelas neuf, de nombreuses marques se chargent de reprendre votre ancien matelas (très souvent pour le recycler mais il convient de vous en soucier auprès du vendeur). Les distributeurs proposent ce service soit gratuitement, soit contre une certaine somme ne dépassant généralement pas 40€.
  • Déposez votre matelas usagé dans un point de collecte : Eco-Mobilier dispose de 5 000 points de collecte partout en France. Cet éco-organisme à but non lucratif réunissant 24 fabricants et distributeurs du secteur de l’ameublement, a été créé en 2011. Après collecte, Eco-Mobilier se charge  du tri, du recyclage et de la valorisation de toute la literie (matelas, sommier mais aussi couettes et oreillers). 
  • Donnez votre ancien matelas : s’il est encore en bon état vous pouvez le donner à une association. L’association Emmaüs a développé une offre de collecte à domicile des objets ménagers volumineux incluant les matelas. Il est possible de les contacter via un formulaire en ligne. Pensez aussi aux associations de protection animale qui peuvent s’en servir comme lit pour les animaux réfugiés. La SPA accepte volontiers des dons matériels de ce type. 
    Enfin, il peut intéresser certains acheteurs sur des sites de ventes entre particuliers.

 

Comment les matelas sont-ils recyclés ?

Sauvés de l’enfouissement, les matelas usagés que vous aurez confiés à un organisme auront une seconde vie: 

  • Des anciens matelas reconditionnés en nouveaux matelas : La marque EcoMatelas a développé une gamme de literie 100% réconditionnée. Son fondateur Jéremy Ajdej, que nous avons contacté, nous a expliqué d’où lui est venue l’idée. Alors qu’il était commercial dans le magasin de literie de son oncle, c’est en effectuant les livraisons de matelas qu’il a constaté que la literie usagée jetée était souvent en très bon, parfois même en parfait état. Il a ainsi décidé de mettre en place tout un processus de reconditionnement. Après deux ans de recherche et développement, il a développé la gamme Eco-tex qui propose des matelas reconditionnés à partir de matelas minutieusement sélectionnés (ceux qui ont moins de 3 ans et qui sont encore en bon état). Après une remise à niveau afin d’éviter tout affaissement, ils sont désinfectés grâce à un traitement thermique 100% écologique sans produits chimiques. Ils sont alors dépourvus de bactéries, acariens et punaises de lit !
  • Des anciens matelas recyclés en différentes matières brute : 95 % d’un matelas sont recyclables : tissus, mousse, métaux des ressorts... Recyc-Matelas Europe, leader du recyclage de matelas en France, transforme sous différentes formes les composants de la literie usagée. Les matières textiles et alvéolaires sont compactées sous forme de balles qui peuvent garnir d’autres matelas, des canapés ou des isolants pour les maisons, le métal des ressorts sert à refaire du métal et le bois est broyé pour en faire des panneaux de bois ou un combustible. La société recycleuse a récemment décidé de devenir industriel et de fabriquer elle-même des produits finis à partir des matières qu'elle recycle : c’est ainsi qu’elle va se lancer dans la production d’isolants spécialement adaptés pour le bâtiment.

Sur les 90 000 tonnes de matelas jetés par an en France, 30 000 tonnes vont chez les trois recycleurs français : les deux tiers chez Recyc-Matelas, l’autre tiers chez Veolia ou Secondly. Il reste donc de la marge pour développer d’autres solutions de valorisation de matelas.