Rennes : cette association propose aux sans-abri de mettre leurs affaires en sécurité dans des casiers privés

Par l'équipe Oneheart, le 23 février 2021 (modifié le 27 février 2021)
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

L'association la Maison des citoyens de Rennes propose aux personnes sans-abri de protéger leurs affaires dans des casiers grâce à La Bagagerie Les clés solidaires. Nous avons contacté Sadia Alami, bénévole et présidente de l'association, qui nous en dit plus sur cette démarche solidaire qui facilite le quotidien des personnes dans le besoin.

 

Inciter les citoyens à développer leur côté solidaire

Le 18 janvier dernier, le projet La Bagagerie Les clés solidaires a officiellement vu le jour grâce au travail de l'association La Maison des citoyens de Rennes. L'association veut montrer aux citoyens, et plus particulièrement aux Rennais que l'on peut "tous être acteurs de la solidarité". Pour inciter les citoyens à développer cela, La Maison des citoyens de Rennes lance régulièrement des invitations pour réaliser des tâches, des missions précises qui pourraient faciliter le quotidien des personnes dans le besoin : « On aime construire et porter des solutions auprès des personnes en grande difficulté ou les personnes sans domicile fixe. C'est pour cela qu'on veut prouver que tout est possible et que la solidarité doit nous unir quelque part », nous explique Sadia Alami, présidente de La Maison des citoyens de Rennes. 

Des casiers pour faciliter le quotidien des personnes sans-abri

Sadia Alami nous dévoile que La Bagagerie Les clés solidaires est "la définition propre de la citoyenneté" pour une raison très simple : le projet est né après la campagne de financement participatif de 2018 organisée par la ville de Rennes. La Bagagerie Les clés solidaires permet aux personnes sans-abri de sécuriser leurs affaires personnelles dans des casiers prévus à cet effet. « Ils sont mis à disposition avec des codes personnels pour chaque personne. C'est l'occasion d'y mettre tout ce qui compte pour eux à l'intérieur : photos, souvenirs, ou vêtements », développe Sadia. La plupart du temps, les bénéficiaires se dirigent eux-mêmes vers La Bagagerie. Dans d'autres cas, les personnes sont orientées par d'autres associations.

Pour les aider dans leurs différentes démarches et projets, La Maison des citoyens de Rennes travaille régulièrement avec des associations, des commerçants et des habitants locaux afin de créer des "passerelles" de solidarité. « Par exemple, nous avons une passerelle avec l'association Gamelles Pleines Rennes (elle aide à lutter contre l'isolement des personnes sans-abri et de leurs animaux de compagnie). Elle vient tous les 15 jours pour déposer des croquettes pour les chiens et effectuer des soins pour certains animaux », explique Sadia. Cette dernière ajoute aussi que des passerelles existent entre les commerçants et l'association. Certains mettent à disposition des denrées alimentaires qui seront ensuite utilisées par les bénévoles et les bénéficiaires pour préparer un repas. 

 

Un véritable lieu de vie pour se retrouver et échanger

Sans aucune subvention à ce jour, La Bagagerie Les clés solidaires veut montrer que, grâce à l'entraide de tous les Rennais, de nombreuses personnes dans le besoin peuvent être aidées. Au-delà de cela, La Bagagerie Les clés solidaires est un véritable lieu de vie où bénévoles et bénéficiaires peuvent se retrouver et échanger. « C'est un endroit partagé et auto-géré, c'est-à-dire que les usagers gèrent La Bagagerie. Ils sont acteurs sur toute l'organisation et toutes les décisions. En fait, ce n'est pas une organisation verticale mais une organisation horizontale », nous explique Sadia.      

La cuisine, véritable lieu de vie de La Bagagerie Les clés solidaires ©SadiaAlami/Maison des citoyens de Rennes 

 

La cuisine représente le principal lieu de vie où tous les projets sont construits et mis en place, à l'instar du salon de bien-être, organisé tous les mois. « Ce sont des professionnels qui viennent proposer leurs services et bichonner les personnes. Il y a un coiffeur, un masseur mais aussi d'autres soins », ajoute Sadia. Sur les murs, des petites annonces dites "suspendues", appelées "TY’ Coup de pouce", permettent à ceux qui le désirent, de faire savoir qu'ils ont besoin d'un objet, d'une paire de chaussures ou d'un appareil électronique. « Par exemple, on a eu une demande pour une paire de rangers et 15 jours après, une jeune fille a fait une commande en ligne. Elle est ensuite venue époser cet achat et le béneficiaire était heureux comme tout », raconte Sadia. Tous les vendredis, La Maison des citoyens de Rennes organise le "Défi Solidaire - cap ou pas cap" qui permet aux citoyens de faire "des dons de café incroyables".

 

                 

                    Publication de la page Facebook Les Suspendus de Rennes 

En outre, Sadia Alami explique qu'un pressing solidaire a aussi été mis en place pour permettre aux personnes dans le besoin d'accéder à du linge propre. Cette fois-ci, ce sont les Rennais, eux-mêmes, qui viennent récupérer le linge sale afin de le laver et de le rapporter, ensuite, à leurs propriétaires. À l'avenir, La Maison des Citoyens de Rennes espère construire en collaboration avec un bénévole, des abris pour les animaux. D'autres aménagements sont aussi prévus dans l'année afin de rendre le lieu chaleureux et accueillir un jardin partagé, où chacun pourrait venir cultiver ses légumes.

 

Par Léa Bourgoin

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à bannir toutes les misères du monde

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close