Protection des forêts : l’Union européenne dévoile sa nouvelle stratégie

Par l'équipe Oneheart, le 30 juillet 2021
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Dans le cadre de son Pacte vert et son objectif d'atteindre la neutralité carbone d'ici à 2050, la Commission européenne a annoncé le 16 juillet dernier les nombreuses mesures qu’elle envisage de mettre en place afin de protéger, restaurer et gérer durablement les forêts en Europe.


Préserver les forêts européennes pour limiter les émissions de gaz à effet de serre 


Elles sont les poumons de notre planète, nos puits de carbone, nos réservoirs à vie... Les forêts sont aujourd’hui plus que jamais, en danger. Menacées par le réchauffement climatique, elles subissent de multiples incendies, déforestations en France et dans le monde entier. Face à ce constat, la Commission européenne a dévoilé sa nouvelle stratégie pour sauver celles qui refroidissent nos villes, stabilisent et luttent contre l’érosion des sols, nous protègent des inondations et purifient notre air et notre eau.


Dans l’optique de réduire ses émissions de carbone de 55 % d’ici 2030, l’Union européenne a pris les devants en proposant dernièrement de suspendre la vente des véhicules à essence et diesel d’ici une quinzaine d’années. Pour lutter contre ces menaces qui pèsent sur nos forêts, elle a annoncé le 16 juillet, un plan d’actions pour protéger les forêts anciennes et primaires, pour restaurer les forêts détériorées par les activités humaines et les aléas climatiques, et pour gérer les forêts de manière durable et pérenne.


Quelles solutions envisagées par l’Union européenne pour protéger au maximum les forêts ?


Dans son plan stratégique rendu public, la Commission européenne envisage entre autres :

  • de mieux gérer les forêts grâce à des pratiques plus durables et des modes d’exploitation moins néfastes pour l'environnement
  • de promouvoir une utilisation raisonnable de la biomasse ligneuse c’est-à-dire des feuilles mortes, du bois
  • d’encourager une "utilisation en cascade" du bois : celui-ci avant d’être brûlé pour produire de l’énergie, aura été utilisé et réutilisé de manière intelligente
  • d’instaurer des systèmes d’indemnités -sous certaines conditions- aux propriétaires et gestionnaires des forêts qui appliquent des techniques durables et vertueuses pour l'environnement
  • d’assurer une meilleure gouvernance entre les différentes parties prenantes - États membres, société civile, propriétaires, gestionnaires, etc.- pour que chacune ait son mot à dire sur l’avenir des forêts

Elle souhaite également émettre une proposition de loi pour suivre l’état et l’évolution des forêts en Europe.


3 milliards d’arbres supplémentaires en Europe d’ici 2030


Parallèlement, toujours dans le cadre du Pacte vert pour l’Europe et dans un souci de préserver au mieux la biodiversité et son industrie bois, la Commission européenne entend également planter 3 milliards d’arbres supplémentaires dans l’Union européenne à l’horizon 2030. Cependant, il s’agira de "planter et faire pousser le bon arbre, au bon endroit, et pour le bon usage" précise-t-elle. En effet, un arbre planté au mauvais endroit peut au contraire "détruire certains écosystèmes, augmenter l’intensité des feux et exacerber le réchauffement climatique" alerte le CNRS.  

Pour l’association all4trees qui oeuvre pour la préservation des forêts, planter des arbres ne suffit pas et n’est pas l'unique solution. « La seule plantation d’arbres ne nous sauvera pas des changements climatiques. Il est nécessaire et urgent de réduire drastiquement nos émissions de CO2, lutter contre la déforestation, restaurer les écosystèmes par la plantation d’arbres [...] Il est nécessaire et urgent de faire les 3 en même temps ! » peut-on lire sur son site d'infos.

Suite à l'annonce de la stratégie proposée par la Commission européenne pour protéger les forêts, les avis sont partagés voire mitigés, notamment autour du système de suivi de l'état des forêts qui imposerait aux Etats membre de transmettre leurs données. Pour d'autres, comme l'association Canopée qui mène des actions de sensibilisation et de mobilisation dans le but de protéger les forêts vivantes, il s'agit là d'une "première étape de franchie". Sylvain Angerand coordinateur des campagnes au sein de Canopée explique : « Pour la première fois à ce niveau, un cadre est proposé pour construire une politique forestière s’appuyant sur les écosystèmes et avec un objectif clair de restauration de la biodiversité. L’enjeu est maintenant de renforcer ces propositions et de les protéger face aux intérêts d’une partie des industriels, partisans d’une gestion forestière intensive ».

 

Publication du compte Facebook de l'association Canopée 

 

Par Mélanie Appadoo

 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close