Le site fait peau neuve ! On espère qu'il vous plaira !

Norvège : un cargo 100 % électrique et "zéro émission" prendra le large fin 2021

Publié le 17 septembre 2021 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h55)
Par One Heart
Temps de lecture : 2 mins

Le média américain CNN a rapporté que le groupe de chimie norvégien Yara International allait mettre à l'eau le Yara Birkeland, un cargo "zéro émission" d'ici la fin d'année 2021. Il deviendra ainsi, le premier porte-conteneurs entièrement électrique.

 

Premier cargo autonome à zéro émission

D'ici la fin 2021, l'entreprise norvégienne Yara International va faire prendre le large à son cargo 100 % électrique et autonome, d'après les informations rapportées par le média CNN. « Ce n’est pas le premier navire autonome (en 2018, un traversier a été lancé en Finlande ) mais c’est le premier porte-conteneurs entièrement électrique, affirment ses constructeurs », a déclaré l'entreprise. Le Yara Birkeland sera de petite capacité, pourra transporter 103 conteneurs s'il est à vitesse maximale de 13 noeuds grâce à une batterie de 7 MWh, ce qui représente presque « mille fois la capacité d'une voiture électrique », d'après Jon Sletten, le directeur de l’usine de Yara, à Porsgrunn, en Norvège. Grâce à ses capacités, le Yara Birkeland réduira son impact sur l'environnement en diminuant largement ses émissions de gaz à effet de serre.

 

Son autonomie permettra une exploitation plus rentable même si, dans un premier temps, "le chargement et le déchargement du navire nécessiteront une intervention humaine". Dans un second temps, des chariots et des grues autonomes seront mises en place afin de faciliter le chargement des conteneurs. Cependant, des challenges sont encore à relever avant que des cargos du même type que le Yara Birkeland pleinement autonomes, soient utilisés pour des longs trajets commerciaux. « À un moment donné, ces navires devront commencer à interagir les uns avec les autres afin qu'ils puissent échanger des informations et créer des chemins qui ne soient pas conflictuels », a dévoilé Rudy Negenborn, professeur de technologie maritime et des transports à l'Université de technologie de Delft, aux Pays-Bas. À la fin de l'année, le Yara International devrait effectuer son premier voyage de 15 km entre les deux villes norvégiennes de Porsgrunn et Brevik.

 

Par Léa Bourgoin