Don du sang : les réserves ont atteint le “seuil d’alerte”

Par l'équipe Oneheart, le 17 juin 2020
  • 0 points d’impact
  • Adresse

  • Date

    Du 17/06/2020
    au 31/08/2020

  • Infos pratiques
    Tarif : Gratuit
  • Réseaux sociaux

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

L’Etablissement Français du Sang (EFS) lance un large appel au don pour préparer des stocks pour la saison estivale. En effet, la crise du Covid-19 a énormément fragilisé les réserves, les collectes mobiles ayant dû s'arrêter au moment du confinement. 


Un appel à la mobilisation


"Le seuil d'alerte est atteint" a prévenu dimanche 14 juin l’EFS. La semaine dernière, le stock s’élevait à 90 000 poches de globules rouges, mais le niveau est tombé en dessous du seuil d'alerte, à 85 000 dès le 2 juin. Un gros manque d’après le président de l’EFS qui estime "qu’il faudrait atteindre 120 000 poches de globules rouges mi-juillet". En effet, les besoins en poches de sang augmentent depuis le déconfinement, l'activité hospitalière et les opérations chirurgicales ayant repris. 


Le Coronavirus a donc fortement ralenti la collecte de sang en France. Déjà, les différentes collectes mobiles organisées en entreprise ou dans les universités ont dû stopper leurs activités. Ensuite, les gestes barrières à respecter pour éviter la transmission du virus (port du masque, distance physique...) contribuent à freiner les prélèvements. Le risque n’est pas transfusionnel, explique le Dr Pascal Morel, Directeur médical et de la recherche de l’EFS. "Il faut venir quand on se sent en bonne santé (pas de symptômes) pour éviter la contagion du Covid-19".


Où et quand donner son sang ? 


Pour remédier à cette situation, il est possible de faire un don. Pour savoir où donner et à quel moment, rendez-vous sur le site de l’EFS pour voir les différentes collectes autour de chez soi ou sur l’application Don de sang. Les dons sont possibles toutes les huit semaines.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En allant à cet événement, je contribue à combattre la maladie

Vous aimerez aussi...

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close