LOBA

La problématique

Le point de départ de notre projet part avant tout d’un constat. En République Démocratique du Congo (RDC), le viol est utilisé par les milices armées pour faire fuir les populations et s’approprier les ressources  naturelles, notamment au Kivu, qui contient 80% de la réserve mondiale de coltan, un minerai indispensable à la fabrication des téléphones portables et ordinateurs. Selon l’association Humans for Women, c’est près d’un demi-million de femmes et de fillettes qui ont été violées en RDC depuis 1996.

La solution

L’association française Loba* est née en 2008 d’une rencontre artistique et d’un partage de valeurs communes entre les danseurs et artivistes Bolewa Sabourin et William Njaboum. Loba engage les citoyens, sur des thèmes comme les conditions de vie de certaines populations, à travers notamment des expositions et spectacles de différentes formes d’art. Actuellement, l’association focalise ses actions sur son projet « Re-Création ».

Par le biais du projet « Re-création », nous œuvrons pour prévenir les violences sexuelles faites aux femmes, et nous soutenons les femmes qui en ont subi en leur donnant des moyens de se réapproprier leur destin (« empowerment »).  


*Loba signifie "exprime toi" en lingala, une langue parlée en République Démocratique du Congo.

Les actions

Ce projet s’articule autour de deux axes principaux, la sensibilisation et la reconstruction :


Sensibiliser le grand public et les lycéens :

La Compagnie de danse « ReCréation » donne des spectacles de danse qui ont pour but de sensibiliser et mobiliser le grand public aux violences sexuelles.

Re-Création by Loba intervient également dans le lycée Jean Jaurès à Montreuil (93), pour sensibiliser les élèves à la lutte contre les violences sexuelles faites aux femmes et pour les accompagner dans la mise en place de projets visant à proposer des actions pour prévenir ces violences.


La reconstruction :

Re-Création by Loba aide les femmes ayant subi des violences sexuelles à se reconstruire en utlisant un binome danseur·se/psychotérapeute comme outil de transformation sociale, psychique, physique et comme un moyen de reconstruction de soi. Utiliser la danse comme thérapie, comme outil d’émancipation et moyen d’expression des femmes victimes de violences sexuelles permet aux femmes de se réapproprier leur corps et de se reconstruire.

À propos de l’acteur
Retrouvez LOBA sur

36 Rue du Caire
75002 Paris

Du même acteur...

Ses contenus top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir LOBA !

Je découvre toutes
ses actualités

Close