Zoom sur : Dar Al-Yasmin, une association qui vient en aide aux réfugiés syriens en Jordanie

Par l'équipe Oneheart, le 06 août 2014

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

L'association Dar Al-Yasmin a été créée en 2013 par Julie Delaire, Gaëlle Sundelin et Maher Abdelateef afin de venir en aide aux réfugiés syriens en Jordanie.

Les Syriens représentent la population de réfugiés la plus importante de Jordanie. Au total 580.000 réfugiés syriens sont officiellement enregistrés par l'ONU.

L'initiative de Dar Al-Yasmin prend forme grâce à des bénévoles. Elle améliore les conditions de vie des réfugiés vivant en milieu urbain.  Elle multiplie les collectes de fonds, portées sur la programmation et le partenariat avec les entreprises locales, les organisations non gouvernementales et les agences des Nations Unies.

L'association travaille avec des centaines de familles, qui sont tous des réfugiés vivant dans le village de Zaatari. Elle leur fournit un logement temporaire, les marchandises de base, des programmes éducatifs et des activités parascolaires pour les jeunes. L'association est en contact permanent avec des services médicaux, afin de traiter les cas graves et aider les réfugiés ayant des problèmes médicaux à accéder aux centres médicaux adaptés à leurs problèmes.

L'association travaille également avec l'aide du Haut Commissariat des Réfugiés (UNHCR), de l'ONG Save the Children, et de l'UNICEF. Ainsi, Dar Al-Yasmin s'assure que les réfugiés connaissent leurs droits et sont enregistrés correctement. En conséquence, les familles ont un meilleur accès aux programmes d'éducation, des soins médicaux et une aide alimentaire.

Selon le rapport du HCR écrit après une visite sur le terrain pour aider à enregistrer les familles en Juillet 2013, il y avait "environ 20 familles vivant dans des tentes de l'UNHCR, en plus de quelques tentes bédouines rangées dans un désert comme zone de plan de pas loin du village lui-même. Ces familles vivent dans un dénuement et la majorité est les ménages dirigés par des femmes ayant de jeunes enfants. Ils nous ont informés qu'ils ont quitté le camp Zaatari en raison des conditions de vie insupportables. Ils souffrent actuellement de la chaleur étouffante et du manque d'hygiène... et demandent plus d'attention à leur santé et l'éducation".

Depuis, Dar Al-Yasmin a tendu la main à quelques centaines d'autres familles et a comme objectif de rendre visite aux familles au moins deux fois par mois pour écouter leurs histoires et développer une gamme de programmes pour répondre à leurs besoins. En développant des relations durables de confiance, les réfugiés se sentent reconnus et réhabilités.

Plus d'infos sur  www.daralyasmin.org

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à construire le meilleur des mondes (le vrai)

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close