YouthSpark : quand Microsoft France forme 300 000 jeunes de quartiers défavorisés à l'ère du numérique

Par l'équipe Oneheart, le 29 janvier 2014

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Aux côtés du ministère de la Ville, le géant de l'informatique s'est engagé à donner les moyens aux jeunes issus des quartiers réputés difficiles de trouver un emploi.

Microsoft déploie son arme anti-chômage en France. D'ici à 2017, le géant de l'informatique s'est engagé à aider 300.000 jeunes issus des quartiers réputés difficiles à trouver un emploi. Alain Crozier, président de Microsoft France, et François Lamy, ministre délégué chargé de la Ville, ont signé une convention en ce sens. Un accord qui s'inscrit dans le cadre du programme YouthSpark lancé à l'échelle mondiale en 2012 pour «accompagner et soutenir l'emploi des jeunes», souligne Microsoft.
Une initiative en ligne avec la politique du gouvernement qui a récemment mis en place les emplois francs, ce dispositif destiné à lutter contre le chômage des jeunes de moins de 30 ans issus des zones urbaines sensibles (ZUS).

Ainsi, en collaboration avec les pouvoirs publics et le tissu associatif local, le géant de l'informatique veut aider les jeunes à «acquérir les compétences, les outils et le réseau nécessaires à la révélation de leur potentiel et à leur insertion dans l'emploi». La firme américaine va ainsi déployer un dispositif afin de «soutenir les entrepreneurs innovants issus des quartiers et les actions de formation à destination de profils sous-représentés dans le numérique». Le groupe veut en outre «créer de l'appétence pour les métiers du numériques dans les quartiers».

Concrètement, une «classe immersive» située sur le campus de d'Issy-les-Moulineaux servira à initier au «coding» 500 élèves situés en zone d'éducation prioritaire par an. Microsoft va également organiser des rencontres entre des entrepreneurs et des jeunes des cités et ouvrir et diversifier le recrutement d'Imagine Cup, son concours mondial de programmation.

Le groupe va en outre soutenir des écoles de codeurs pour autodidactes telle la Web@cadémie, «école Internet de la deuxième chance» ou encore Simplon.co, qui offre une formation gratuite et rémunérée, en six mois, au développement Web à des publics issus de quartiers prioritaires.
L'organisation de microfinance PlaNet Finance de Jacques Attali ou encore la Yump Académie 93 sont également partenaire du projet de Microsoft.

Des milliers d'emplois dans les nouveaux métiers

La firme américaine constate en effet que le numérique est un «gisement d'emplois futurs à fort potentiel» qui a la cote auprès des jeunes et en particulier ceux résidant en zone urbaine sensible. Selon un sondage commandé à OpinionWay, 80% jeunes issus de ces quartiers difficiles se disent attirés professionnellement par le numérique, contre seulement 69% pour l'ensemble des sondés et près de 1 sur 2 (47%) aimerait créer une entreprise dans ce domaine.

Or la firme de Redmond souligne que cette appétence pour «le numérique contraste avec la trop faible formation que les jeunes ont reçue concernant l'utilisation des outils numériques. Ainsi, seuls 29% des répondants déclarent avoir été formés au maniement de base d'un ordinateur ou d'Internet à l'école».

Pourtant le secteur du numérique a besoin de bras! La direction du groupe a ainsi constaté une pénurie des profils dans le numérique et notamment dans le développement. Des dizaines de milliers de postes seraient vacants, souligne le géant de l'informatique. Les nouveaux métiers liés à l'informatique et au Web sont en effet clairement les nouveaux pourvoyeurs d'emplois, selon une récente étude réalisée par LinkedIn.

Microsoft a par ailleurs mis en place d'autres structures visant à soutenir le développement de projets innovants. Ainsi, le programme Microsoft Ventures aide des dizaines de micro-entreprises basées à Paris à se développer, grâce à une formation intensive de trois mois. L'un de ses anciens élèves, Youmiam, a d'ailleurs levé 300.000 euros.

 ( source le FIGARO

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à faire du web le plus bel endroit de la Terre

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close