Une prothèse pour un bébé de 2 mois: nouvel exploit pour l'Impression 3D !

Par l'équipe Oneheart, le 24 mai 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Un bébé de deux mois, Kaiba Gionfriddo, s’est brusquement arrêté de respirer alors qu’il était de sortie au restaurant avec ses parents.

Paniqués, ces derniers l’ont emmené à l’hôpital, où ils ont appris qu’il était atteint de trachéobronchomalacie, c’est-à-dire une faiblesse de la paroi de la trachée et des bronches, l’empêchant de respirer.

Heureusement pour le bébé, le Dr. Green a eu l’idée d’imprimer une prothèse en 3 dimensions réalisée à partir des photos des voies respiratoires du bébé.


Un an après l’opération le bébé va bien, et son histoire n’est qu’un avant-goût du pouvoir révolutionnaire de l’imprimante 3D pour le monde de la médecine.

Il s’agit d’une maladie rare : 1 enfant sur 2 200 en serait atteint.

Les maladies rares

Encore plus rare, l’atrésie de l’œsophage est une conséquence de la trachéo-malacie (faiblesse de la trachée).

Elle ne touche qu’une naissance sur 3500 et 200 par an en France, représentant 40% à 50% des malformations associées.

L’Association Française de l’Atrésie de l’œsophage (AFAO) lutte pour briser l’isolement des familles touchées par cette maladie méconnue du grand public, et à aider les adultes opérés à mieux organiser leur suivi médical.

Elle apporte soutien, réconfort, écoute et informations aux familles en leur permettant d’échanger leurs  expériences dans les moments difficiles.

Elle s’engage également pour améliorer la prise en charge de l'atrésie de l'œsophage.  

Pour en savoir plus sur cette association et la maladie, n’hésitez pas à vous rendre sur leur site web officiel.

En Europe, on considère qu’une maladie est rare à partir du seuil de 1 personne touchée sur 2000. Bien souvent, ces maladies dont la rareté entraîne un manque d’informations sur leur nature, sont orphelines, c’est-à-dire pour lesquelles il n’existe ni traitement ni recherche. En France, 3 millions de personnes en France souffrent d'une maladie rare. En Europe, 30 millions.

C’est pourquoi l’association Alliance Maladies Rares agit depuis le millénaire grâce à son réseau de 200 associations de malades. Elle accueille en son sein des malades et familles isolés "orphelins" d’associations et représente environ 2 000 pathologies rares et 2 millions de malades atteints de maladies orphelines.

Face à l’isolement de ces maladies des programmes de recherches, l’Alliance Maladies Rares est un acteur indispensable pour l’avancée de la recherche scientifique et clinique, en faisant connaître et reconnaître les enjeux scientifiques, sanitaires et sociaux de ces maladies auprès du grand public et surtout des pouvoirs publics.

En image, une des nombreuses actions de sensibilisation de cette fédération.


 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close