Un moine Tibétain s'immole par le feu en commémoration du 16 mars 2008

Par l'équipe Oneheart, le 18 mars 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

C’est le 108ème Tibétain à s’être immolé par le feu pour protester contre le règne chinois dans les contrées Tibétaines, et demander le retour du Dalaï-Lama. Lobsang Thokmey, âgé de 28 ans, est passé à l’acte il y a deux jours dans sa chambre au monastère de Kirti, à Ngaba, région chinoise du Sichuan, avant de sortir en courant avec un drapeau de prière bouddhiste tibétain.  L’homme s’est écroulé avant d’atteindre l’entrée du monastère et mort en chemin de l’hôpital. Son sacrifice aurait eu pour but de commémorer le cinquième anniversaire de la fusillade du 16 mars 2008 de la part de la police chinoise sur une foule de Tibétains, ayant touché mortellement treize personnes.

Il y a cinq ans, la Chine a entreprit une violente répression contre les protestations tibétaines, quelques mois avant le lancement des Jeux Olympiques de Pékin, lui valant un boycott sévère auxquels ont participé plusieurs célébrités, avec notamment l’abandon de la réalisation de la cérémonie d’ouverture par Steven Spielberg. L’action chinoise à l’encontre du Tibet est considérée à l’international comme une violation des droits de l’homme ; notamment, elle est accusée de vouloir effacer la culture tibétaine des terres qu’elle occupe en mettant en place une immigration chinoise de masse, en réduisant la liberté religieuse et interdisant toute protestation, même pacifique.

Si l’évènement sportif a fait du cas du Tibet, et d’autres minorités chinoises, l’objet de débats mondiaux, le non-respect des droits de l’homme frappe malheureusement de très nombreuses populations de la planète.  

Des associations se mobilisent face à ce crime, en France et ailleurs. C'est le cas d’Oxfam France, une association de solidarité internationale qui agit sur les causes de la pauvreté et des injustices en menant des campagnes de sensibilisation citoyenne et de pression sur les décideurs politiques en participant entre autres aux grands sommets internationaux. 

Leur action se base sur la conviction suivante : « les injustices, les inégalités et la pauvreté pauvres être éliminées par l’action humaine et la volonté politique  […] chaque citoyen a un rôle à jouer et peut changer les choses. » 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à construire le meilleur des mondes (le vrai)

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close