Un drone volant fait office d'ambulance et apporte les premiers soins !

Par l'équipe Oneheart, le 02 novembre 2014

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Pour sauver des vies, un étiduant belge conçoit, un "drone ambulance" !

Lorsqu'une situation d'urgence se produit, le temps de réponse des secours pour venir en aide aux victimes influe fortement sur leur survie. Malheureusement, les ambulances arrivent en moyenne 10 minutes après les appels d'urgence, souvent à cause d'un trafic trop dense. Aux Pays BasAlec Molmont, un inventeur diplômé de la Delft University of Technology, a mis au point un drone volant qui ferait office d'ambulance et de trousse de premiers secours.

Ambulance Drone peut se rendre sur les lieux d'un accident en moins d'une minute après l'appel, pour la simple et bonne raison qu'il se déplace dans les airs. Il apporte aux personnes présente une trousse de secours, contenant entre autre un défibrilateur, qui va permettre de maintenir en vie une victime en attendant les secours.

 

Équipé de six hélices, pouvant atteindre une vitesse de 100 km par heure et transporter une charge de quatre kilogrammes, le prototype se dirigera de manière indépendante en localisant l’origine d’un appel d’urgence et en utilisant des données GPS.

Environ 800.000 personnes subissent un arrêt cardiaque chaque année dans l’Union européenne, et seulement 8% d’entre elles survivent", assure dans un communiqué Alec Momont, 23 ans, l’étudiant belge en ingénierie ayant développé le système.
Selon l'étudiant, Selon lui, le "drone ambulance" pourrait emmener un défibrillateur en une minute dans une zone de 12 kilomètres carrés, "faisant passer les chances de survie de 8 à 80%". Une fois sur place, le personnel médical pourra communiquer et donner des instructions à ceux se trouvant auprès de la victime, et ce notamment à l’aide d’un micro et d’une caméra embarqués.

Alec Momont souhaite qu’un réseau de drones d’urgence soit développé aux Pays-Bas d’ici à cinq ans et rêve, à terme, que son drone soit une véritable "trousse médicale volante", capable notamment d’apporter un masque à oxygène à une personne bloquée dans un incendie, ou une dose d’insuline à un diabétique.

Avec une structure construite en fibres de carbone et certains éléments produits à l’aide d’une imprimante 3D, un drone ambulance devrait coûter environ 15.000 euros par pièce. "J’espère qu’il sauvera des centaines de vie dans les cinq prochaines années", a expliqué Alex Momont.

Les drones ont désormais le pouvoir de sauver des vies ! 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close