Top 7 des initiatives pour mettre fin à la pollution des mégots

Par surfrider, le 31 mai 2017

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

C'est la journée sans tabac. L'occasion de faire un tour d'horizon des solutions pour se débarrasser une bonne fois pour toute des mégots qui jonchent notre environnement.

Petit et friable, le mégot paraît inoffensif. Pour cette raison, on a tendance à le jeter avec insouciance. Et pourtant... Savez-vous qu'il met plus de 12 ans à se décomposer ? Si encore il n'y en avait qu'un. Aujourd’hui, on estime que huit millions de mégots sont jetés chaque minute dans le monde.

La plupart se retrouvent dans les rues. Quand ils ne sont pas un risque pour les animaux et les enfants, qui les ingèrent, ils tombent dans les profondeurs des égouts où ils relargueront leurs produits chimiques, 4000 par mégot, dans l’eau et le sol. Dans le meilleur des cas, il seront captés par les opérations de dégrillage en station d’épuration et incinéré. Dans le pire des cas, ils rejoindront la mer où ils pollueront l’eau, 400 litres par mégots, et son écosystème. Ils représentent 40 % des déchets présents dans la mer Méditerranée 

Fini les chiffres accablants, le but de cet article ne pas de plomber l'ambiance mais de proposer des solutions. Et bonne nouvelle : elles sont nombreuses. 

1. Les cendriers pour éviter l'amende

Le saviez-vous ? A Paris, Nancy, Dijon, Saint-Omer... Jeter son mégot par terre peut vous coûter 68 euros. Le montant de l'amende mise en place par les municpalités pour tenter de mettre fin à une pollution qui leur coûte chère. La mairie parisienne, par exemple, ramasse chaque année 350 tonnes de mégots, et dépense 500 euros par jour pour s'en débarrasser.

Vous craignez pour votre porte-monnaie ? Pas de panique, les villes sont, pour la plupart, suffisemment équipées pour vous éviter de prendre une prune :  poubelles munies d’un éteignoir, cendriers de rue...

2. Cendriers de poche

Que faire de son mégot en pleine nature, sans poubelle à l'horizon ? La solution : se munir d'un cendrier de poche. Hermétique, il recueillera votre fin de clope en toute sécurité. Le must serait de le prendre en carton, biodégradable et recyclable, ou en férail car réutilisable à l'infini. Si vous optez pour cette dernière option, inutile de l'acheter. Une petite boite de bonbon à la menthe ou de thé fera l'affaire.

L'été approche, et avec lui les après-midi à chiller sur la plage. Sachez qu'il existe des petits cendriers coniques à planter dans le sable. Pratique !

Enfin, ouvrez vos mirettes et écoutilles : les villes, offices de tourisme, stations de ski... organisent régulièrement des distributions gratuites de cendriers de poche. 

3. Convertir vos mégots en argent

Own-Box est un étui à cigarettes, en carton, muni d'un tiroir faisant office de cendrier. En plus d'être personnalisable, l'étui à cigarettes est réutilisable : en effet, il peut contenir jusqu'à 1500 mégots !

4. Transformer vos mégots en chaise de jardin, cendrier...

Terracycle , entreprise canadienne, a mis au point une technique permettant de recycler vos fins de cigarettes en plastique qui pourra servir ensuite à produire du mobilier ou des cendriers. 

Comment participer ? Il suffit de mettre vos mégots dans un sac plastique solide, d'y coller un étiquette DHL prépayée, que vous aurez imprimée depuis le site internet terracycle.fr. Votre collecte sera ainsi envoyée gratuitement dans un des entrepôts de la société.

5. La borne-sondage

A Lille, l'association Greenminded  a mis au point une borne de collecte, ludique et connectée, pour recycler les mégots : la "Borne to recycle". Concrètement, il s'agit d'un contenant en métal dans lequel vous pouvez jeter vos mégots et, pour rendre l’activité plus ludique, chaque borne est associée à une question offrant deux réponses possibles. 

Mieux, dès que vous déposez un mégot, la borne, reliée à une application mobile, détecte qui vous êtes et vous attribue un point. La cagnotte virtuelle est ensuite redistribuée à une association de lutte contre le tabac ou pour l’environnement. 

Et votre mégot, que devient-il ? Greenminded prendra en charge la récupération des déchets dans les bornes. Les collectes se feront sans émission de CO2, à vélo ou en véhicules électriques. Les mégots seront envoyés dans l’unique centre de recyclage français dédié à ce type de déchet, que Eco Action + a ouvert en Bretagne. Si le reste de tabac est transformé en compost urbain, le filtre est refondu en petites billes plastiques.

Les fondatrices, Alice Comble et Solène Cormont, aimeraient proposer leurs bornes intelligentes sur tout le territoire d’ici 2018, dans les gares, les stades, en terrasses de cafés, dans la rue ou devant les entreprises et les hôpitaux.

Une initiative similaire a déjà été lancée, au Pays Basque, par l'association Tree6clope.

6. La cigarette qui fait pousser des fleurs

"Cigg Seeds" . Derrière ce joli jeu de mot, se cache l'invention de Ben Forman, un designer britannique qui a réussi à transformer la cigarette en objet écolo. Le principe : cacher une graine dans le filtre entièrement biodégradable. Ainsi, le mégot jeté se tranforme en plante. 

Seul hic : cette initiative originale, datant de 2013, n’a pour l’instant pas été commercialisée mais on espère qu'elle finira par taper dans l'oeil d'un industriel.

7. Opération zéro-mégot

Le mal est fait : les mégots ont envahi votre rue, ou la plage de vos vacances. Et si vous organisiez une opération de ramassage? A plusieurs, c'est plus sympa. Vous pouvez aussi rejoindre une initiative lancée par une association. Surfrider, Greenminded, Mountain Riders , par exemple, proposent très souvent des collectes en groupe. 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir surfrider !

Je découvre toutes
ses actualités

Close