Syrie : un père rend sa fille hilare sous les grondements des bombes

Par l'équipe Oneheart, le 20 février 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Abdallah al-Mohamed, syrien et père de la petite Salwa 3 ans, a décidé d’épargner à sa fille la violence de la guerre en la faisant rire aux éclats à chaque explosion.

Faire de la guerre un jeu

Pour dédramatiser la situation et afin que sa fille ne soit pas traumatisée, Abdallah al-Mohamed, un père syrien, a imaginé un petit jeu : rire aux éclats chaque fois qu’une explosion retentit.
Il raconte que lorsque Salwa était petite, elle éclatait en sanglots lorsqu’elle entendait des feux d’artifices. Il lui expliquait alors que des enfants célébraient l’Aïd, la fête organisée à la fin du ramadan.
Il a donc décidé d’inventer un jeu similaire pour ne pas que sa fille sombre dans la terreur de la guerre qui fait rage en Syrie. Chaque fois qu’un avion se rapproche, Abdallah interpelle sa fille et lui demande : “C’est un avion ou un obus?”. Ce à quoi la fillette répond “un obus” en souriant. “Quand il arrive, on va rire !”
Ce jeune père de 32 ans a également confié : “J’essaie de lui faire croire que ce qu’il se passe (...) est quelque chose de drôle. Plus tard, elle comprendra que c’est la mort.”

La vidéo a fait le tour de la toile et a déjà été vue plus de 2 millions de fois en peu de temps.

 

 

Syrie, un conflit qui continue

Depuis 2011, des frappes aériennes viennent quotidiennement perturber la vie des Syriens.
Actuellement, c’est la province d’Idleb, dans le nord de la Syrie, qui est le théâtre de l’offensive contre les Kurdes de Syrie demandée par l’actuel président de la Turquie Recep Tayyip Erdogan.
Depuis le début du conflit, pas moins de 380 000 personnes ont perdu la vie, dont au moins 22 000 enfants.

 

 

 

Crédit photo : France_info

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rajeunir le domaine de la lutte

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close