Réveillonnez en pensant aussi aux autres

Par l'équipe Oneheart, le 23 décembre 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

" En fin d’année, la fête est partout. On la voit dans les rues, dans les vitrines des magasins, dans les médias. Or certaines personnes sont complètement exclues de ces fêtes, du fait de leur isolement ou de leur précarité – on estime qu’en 2013, en France, cinq millions de personnes sont seules. C’est un moment particulièrement difficile à vivre, parce qu’elles ressentent d’autant plus leur solitude. C’est pour cette raison qu’il y a neuf ans, la Fondation de France a décidé de soutenir l’organisation de fêtes de fin d’année qui leur sont tout particulièrement destinées. Ces réveillons sont un pivot pour la Fondation : ils concentrent ses valeurs et sa méthodologie.

Nous décidons de soutenir les projets en fonction de critères auxquels nous attachons beaucoup d’importance, car nous pensons qu’ils sont vraiment significatifs.

La première condition est que les participants, quelle que soit leur situation, soient impliqués tous de la même façon. C’est-à-dire que tous ensemble, ils vont décider de ce que sera la fête : quel est son objectif, comment elle va se dérouler. Tous ensemble, ils vont aussi s’impliquer dans la mise en œuvre de la fête en cuisinant, en préparant des animations, en s’occupant de la décoration, en fabriquant des cadeaux pour les enfants… et ce moment heureux qu’ils construisent ensemble peut devenir la ligne d’un nouveau départ.

Le deuxième critère auquel nous tenons est l’ouverture : ces fêtes sont destinées en priorité aux personnes en difficulté, qu’il s’agisse de personnes âgées isolées, de mamans seules avec leurs enfants, de personnes de la rue ou encore de personnes handicapées. Mais nous tenons aussi à ce qu’ils soient participants au même titre que les voisins, les élus, les commerçants, les familles du quartier ; que toutes ces personnes se mélangent, sortent un peu des étiquettes qui sont souvent réductrices et désagréables à porter, et fréquentent, le temps d’une fête et pourquoi pas davantage, des gens qui ne leurs sont pas identiques. Nous voulons que tout le monde soit, à ce moment-là, en confiance avec tout le monde et dans le plaisir partagé.

Enfin nous avons un troisième critère : nous nous assurons que les associations qui organisent ces fêtes reçoivent toute l’année des personnes en difficulté et veillent à ce qu’elles soient participantes au projet.

Ces réveillons participent à la restauration du lien social engagée par la Fondation de France. Cette année encore, grâce à la générosité des donateurs, plus de 20 000 personnes vont connaître un moment de partage joyeux." 

Agnès Lamoureux
Directeur de la communication et de l'information - Fondation de France

 


( crédits photo : Aline Périer )

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close