Réfugiés : Eux, c’est nous

Par l'équipe Oneheart, le 05 février 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Des artistes et des éditeurs jeunesse s’unissent pour venir en aide aux réfugiés. De leur collaboration est né Eux, c’est nous, un livre pour faire bouger les consciences.

Les éditeurs jeunesse, Daniel Pennac, Serge Bloch, Jessie Magana et Carole Saturno, ont unis leurs forces pour venir en aide aux réfugiés. Leur arme : l’écriture et le dessin.

Le cri du cœur de Daniel Pennac

« Si un homme, une femme, un enfant souffrent et que personne ne veut les secourir, vous entendrez tout. Toutes les excuses, toutes les justifications, toutes les bonnes raisons de ne pas leur tendre la main », c’est par ces mots que Daniel Pennac a choisi de commencer son plaidoyer.

L’auteur, prix Renaudot en 2007 pour Chagrin d’école, explique les causes de la peur qu’engendrent les migrants, les réfugiés ou les exilés. Pourquoi nos sociétés restent elles sourdes et muettes, face à la tragédie qui se joue sur notre pallier ?

Tout d’abord, les mots ! Quels mots utilise-t-on pour parler d’eux ? « EXODE, MASSES, HORDES, DÉFERLEMENT, MULTITUDE, INVASION », voilà ces mots que nous répétons inlassablement. Ils s’accompagnent toujours des mêmes images : « des grappes humaines accrochées à des bateaux qui coulent, des foules parquées dans des camps qui ne peuvent pas les contenir , d’immenses colonnes de victimes jetées sur des routes jusqu’à l’horizon ». Ce mélange de mots et d’images modifie la perception que nous avons des réfugiés. « Ce ne sont même plus des êtres humains, c’est un grouillement, un pullulement, un déferlement. Une effrayante menace ».

Daniel Pennac appelle de ses vœux un temps de silence, un temps de concentration, un temps de réflexion. Pour nourrir cette introspection, il nous rappelle que nous sommes 508 millions d’Européens, pour un ou deux millions de réfugiés.

Il pose la question : « cinq cent huit Européens ne sont pas assez nombreux pour accueillir un ou deux hommes qui souffrent ? » La réponse est évidente, ce n’est pas une question de nombre, mais bien « un manque de volonté ».

L’auteur rappelle enfin que l’Europe et la France ont une longue histoire commune d’immigration : les Arméniens, les Argentins ou encore les Vietnamiens sont venus trouver refuge dans notre vieux continent.

Le texte magnifique est illustré par Serge Bloch, également illustrateur de la campagne de SOS MEDITERRANEE. Ses dessins incarnent parfaitement ces êtres humains qui appellent à l’aide.

R.É.F.U.G.I.É.S, huit lettres pour 8 textes

Jessie Magana et Caroles Saturno ont écrit 8 textes à partir des huit lettres du mot « réfugiés ».

R pour réfugié.

E pour étranger.

F pour frontière.

U pour urgence.

G pour guerre.

I pour immigration.

E pour économie.

S pour solidarité.

Les huit textes tordent le cou aux idées reçues, et rétablissent des vérités parfois oubliées. L’ensemble forme un dictionnaire à destination des grands et des petits.

Enfin, les revenus issus de la vente de cet ouvrage seront intégralement reversés à la Cimade, une association de solidarité active avec les migrants, les réfugiés et les demandeurs d’asile. Rien n’aurait été possible sans la mobilisation des éditeurs jeunesse qui offrent l’impression du livre et les libraires le vendent gratuitement.

Mobilisons nous, parce que : « Eux, c’est nous » !

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à reconstruire après la tempête

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close