NON au harcèlement à l’école!

Par l'équipe Oneheart, le 24 janvier 2012

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Les taquineries et les chamailleries ont toujours existé dans les établissements scolaires mais  elles deviennent quelquefois de plus en plus violentes. Aujourd'hui, on constate un véritable problème de harcèlement à l'école. Les taquineries deviennent parfois des insultes, les chamailleries des coups. Face à cela certains enfants se recroquevillent sur eux-mêmes, n’en parlent pas, et vivent un véritable enfer au quotidien.

 

Face à ce fléau qui commence à se répandre dans toutes les cours d'école, le Ministère de l’Education nationale lance aujourd’hui la campagne de sensibilisation «Agir contre le harcèlement à l’école».  Le Ministère souhaite ainsi mobiliser et responsabiliser les principaux acteurs de ce phénomène (enfants, parents, enseignants) contre les différents formes de harcèlement. A noter qu'aujourd’hui un enfant sur dix est victime de violence à l’école.

Unicef, partenaire de cette campagne de sensibilisation, s’est également associé à l’association «Les petits citoyens». Ensemble, ils ont édité un livre pédagogique intitulé «Et si on s’parlait du harcèlement à l’école » que l’on peut télécharger gratuitement (cliquez ici).

Destiné aux enfants à partir de 7 ans, il permet aux enfants, aux parents, aux enseignants d’évoquer ensemble la violence scolaire et d’enrayer ce problème, qui a déjà fait des victimes, le plus rapidement possible.

Images : © Zigmund Azlmann – Flickr / © L’incroyable Monsieur Boubou de Paris - Flickr

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rajeunir le domaine de la lutte

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close