Nicolas Hulot et 80 ONG lancent l'Appel des solidarités : répondrez-vous présent ?

Par Fondation Nicolas Hulot, le 23 mars 2017

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Nicolas Hulot a lancé ce jeudi, avec près de 80 associations, un Appel des solidarités. Objectif : encourager les candidats à la présidentielle à faire de la solidarité un axe majeur de leur programme. Répondrez-vous présent pour soutenir cette appel ? Plus de 300.000 personnes l'ont déjà fait !

 "Et si en 2017 les solidarités devenaient un impératif pour les prochain.e.s locataires de l’Elysée et de l’Assemblée ?"

Ce matin, Nicolas Hulot, avec près de 80 associations, a donné le coup d'envoi de l'Appel des solidarités. Une invitation à se mobiliser avant l'élection présidentielle pour remettre la solidarité au coeur du débat. 

Il s'adresse "à celles et ceux qui ne s’empêchent pas de rêver", "à celles et ceux qui considèrent que que la solidarité, c’est résister", "à celles et ceux qui vivent une réalité en décalage avec celle qu’on voit sur les écrans", "à celles et ceux qui continuent de s’entraider là où on nous dit qu’il faudrait se replier"...

Tous ceux-là sont appelés à se rassembler, à rejoindre le mouvement porté par 80 associations. Parmi elles figurent  figurent aussi le WWF, Greenpeace, ATD Quart Monde, la Fondation Abbé Pierre, Les Petits frères des pauvres, Action contre la faim, Oxfam, ou encore l'Association des paralysés de France, Médecins du monde, le Secours catholique, le Secours islamique, ou SOS Racisme. 

Remédier au déficit de solidarité

Toutes ces ONG unissent leur voix pour rappeler que l’heure est grave. Aujourd'hui en France : 1 jeune sur 5 vit sous le seuil de pauvreté, on dénombre 600 000 logements indignes, 12 millions de personnes touchées par le handicap, on ingère 128 résidus chimiques en moyenne chaque jour à travers notre alimentation...

Ces faits effrayants a priori sans rapport ont pourtant un point commun : "le déficit de solidarité".  Pour cette raison, il est urgent de replacer cette valeur au coeur de la société, de pousser les politiques à faire de la solidarité la pierre angulaire de leurs actions.

Comment ? Via ce mouvement, il s'agit justement de les accompagner dans cette voie, en leur soumettant des solutions, des initiatives concrètes. Sur le site de l'Appel, les ONG ont déjà fait 500 premières propositions, articulées autour de cinq caps. 

Cinq caps, 500 solutions pour plus de solidarité

1. Solidarité de tous et toutes avec toutes et tous : "luttons contre les inégalités sous toutes leurs formes, contre la fraude et l’évasion fiscale et contre l’impunité des banques, des politiques, des multinationales". Parmi les propositions :

  • Accélérer le rythme de rénovation des logements privés à occupation sociale,
  • assurer et mettre en oeuvre le droit au logement pour tous,
  • assurer le droit à la santé pour tous, en ouvrant le droit à la CMU sans conditions,
  • créer un million d'emplois pour le climat d'ici 2020...

2. Solidarité avec la nature et les générations futures : "luttons pour protéger le climat, les sols, les océans, la biodiversité et les animaux. Luttons pour une énergie renouvelable et une économie où rien ne se perd, où tout se transforme". Parmi les propositions :

  • Augmenter l'usage du vélo au quotidien : construction d'autoroutes cyclables, généralisation d'une indemnités kilométrique...
  • déclarer un moratoire sur les déstructions des zones humides,
  • abolir les corridas, les combats de coqs et la présence d'animaux domestiques et sauvages dans les spectacles,
  • aiguiller 5.000 services ciqviques par an sur des fermes agroécologiques en création.

3. Solidarité avec les personnes en difficulté, exclues, discriminées : "luttons pour garantir le logement, l’emploi, l’accès aux soins, à l’éducation, aux revenus. Défendons nos droits fondamentaux, luttons contre les préjugés qui occultent notre humanité". Parmi les propositions : 

  • Lutter contre l'appauvrissement des femmes au moment de la retraite,
  • faciliter l'accès des chomeurs de longue durée à la formation professionnelle,
  • aider les ménages ayant des difficultés à payer leurs factures d'eau et d'assainissement,
  • améliorer et créer des services publics dans les quartiers défavorisés avec des personnels expérimentés et formés.

4. Solidarité avec les sans-voix : "luttons pour que chacune et chacun puisse faire entendre sa voix dans chaque territoire et dans chaque quartier, en toutes circonstances et à poids égal". Parmi les propositions :

  • Garantir le droit à la réussite scolaire, même dans les quartiers populaires,
  • rédiger une constitution pour la France avec des citoyens tirés au sort, et la soumettre à référendum,
  • condamner à l'inéligibilté les hommes politiques reconnus coupables d'agressions et de crimes sexuels,
  • soutenir le projet "paroles de sans-voix" qui donne la parole aux personnes en précarité.

5. Solidarité avec tous les peuples : "luttons pour une solidarité sans frontières, pour la coopération entre les pays et les continents, pour l’accueil de celles et ceux qui prennent la route, qui fuient la misère et la guerre". Parmi les propositions : 

  • Rendre publique toutes les données concernant l'aide publique au développement accordée par la France,
  • réviser les accords migratoires passés avec des pays tiers, a fortiori quand ils ne respectent pas les droits humains,
  • allouer 0,7 % du revenu national brut français à l'aide publique au développement avant 2022.

Vous avez d'autres propositions ? Vous êtes invités à les soumettre et à donner votre avis sur make.org .

Vous souhaitez rejoindre l'Appel des solidarités ?  

Vous pouvez répondre "Présent!" en levant l’index. Cet index érigé est le symbole choisi par le collectif. Il signifie "je suis solidaire et je souhaite voir ces caps guider l’action politique". Pour marquer le coup d'envoi de l'appel, ce 23 mars, la réplique de la statue New-Yorkaise située sur l’Ile aux Cygnes à Paris, troque sa flamme contre un index levé.

Vous pouvez aussi d'ores et déjà signer l'appel sur le site www.appel-des-solidarites.fr  ou gratuitement par SMS au 32321 en tapant le mot "Présent".

De nombreux événements et conférences

De fin mars à fin avril, colloques, conférences, actions de terrain et manifestations seront organisés pour débattre et "revendiquer les cinq caps des Solidarités". Sur le site de l’Appel, les internautes pourront géolocaliser les évènements organisés par différentes associations et pourront également organiser leurs propres rencontres. 

Plus d'infos :  www.appel-des-solidarites.fr .

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir Fondation Nicolas Hulot !

Je découvre toutes
ses actualités

Close