Marisol Touraine annonce une baisse du prix du préservatif à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida

Par l'équipe Oneheart, le 02 décembre 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Le gouvernement veut baisser le prix des préservatifs, annonce la ministre de la santé, Marisol Touraine, dans un entretien au Journal du dimanche, publié à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida du 1er décembre. En matière de lutte contre le sida, « le préservatif, c'est vraiment décisif », souligne la ministre. « A cet égard, le gouvernement veut donner un signal fort : leur prix va diminuer. Au lieu d'augmenter au 1er janvier comme cela était prévu, le taux de TVA qui leur est appliqué va baisser de 7 à 5,5 %. »

Mme Touraine « souhaite que les fabricants jouent le jeu en répercutant cette diminution. L'économie se chiffrera à dix ou vingt centimes d'euros par boîte. Cela devrait à la fois inciter les jeunes et les moins jeunes à mieux se protéger et favoriser la contraception, une autre de mes priorités »« En faisant un effort sur le préservatif, on sécurise l'entrée de tous dans la vie sexuelle », ajoute la ministre, qui annonce le lancement dimanche d'une campagne de sensibilisation à destination notamment des jeunes.


Parce que « 6 400 nouvelles contaminations ont eu lieu l'an dernier et [que] près de 30 000 personnes ignorent qu'elles sont porteuses du virus », Marisol Touraine a indiqué dimanche 1erdécembre vouloir faire de la lutte contre le sida une priorité gouvernementale.»

Interrogée sur le fait que le nombre d'infections continue d'augmenter chez les homosexuels, elle souligne que « nous ne sommes pas tous égaux face au risque du sida. Les deux populations les plus menacées sont les homosexuels et les femmes migrantes. La meilleure solution, c'est de mener des politiques ciblées de prévention mais aussi de dépistage ».

Sur ce dernier aspect, la ministre préconise notamment le développement de tests rapides, « sur le terrain, au contact du milieu gay par exemple ». Mme Touraine rappelle aussi que « la France est le premier pays d'Europe à donner le feu vert »à la vente d'autotests, qui doit commencer en 2014. « La procédure est bien engagée : une première entreprise désireuse de commercialiser un autotest s'est déjà fait connaître », dit-elle.

Pour les associations, Aides et Act Up, l'annonce gouvernementale ne constitue toutefois qu'une "goutte d'eau" par rapport aux efforts nécessaires en matière de prévention et de dépistage.

"Ce n'est pas dix centimes de moins sur une boîte qui va changer grand-chose (...) En ce qui nous concerne, la plupart des préservatifs qu'on distribue sont gratuits", souligne Bruno Spire, président d'Aides.

"Ce qu'il faut, c'est donner la possibilité aux personnes de sentir qu'elles peuvent être concernées par le risque, cela demande du travail de terrain et de rencontrer les gens et notamment les groupes les plus exposés, comme les gays, les usagers de drogues, les migrants... C'est ce qu'on fait à travers nos actions de dépistage qui ne sont pas suffisamment financées", a-t-il ajouté, pointant une baisse des subventions.

"Baisser la TVA sur les préservatifs c'est toujours bon à prendre, mais ce n'est que très partiel par rapport aux énormes efforts à faire", renchérit Laura Pora, responsable d'Act Up Paris.

Par ailleurs, plusieurs personnalités, dont Pierre Bergé et Jean-Luc Romero, ont publié sur le site du JDD une tribune pour demander l'autorisation des soins funéraires pour les personnes séropositives au VIH/sida et aux hépatites.


( sources AFP et la Voix du Nord ) 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close