Les Restos du Coeur ont lancé leur campagne hivernale

Par l'équipe Oneheart, le 28 novembre 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Les Restos du Cœur, ont lancé lundi leur 29ème campagne hivernale en s’attendant à aider un million de personnes, ont obtenu l’assurance pour «la fin de l’année» d’une exonération fiscale pour les dons agricoles, une source d’approvisionnement qu’ils réclamaient en raison d’une hausse continue des bénéficiaires.

Venu participer à l’ouverture de cette nouvelle campagne dans un centre d’accueil des Restos à Paris, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé qu’une circulaire fiscale serait «opérationnelle à la fin de l’année», pour inciter les agriculteurs à faire des dons de produits aux associations d’aides alimentaires.

Les Restos du Cœur réclamaient cette mesure d’élargissement de la loi Coluche aux dons en nature du secteur agricole, parfois confronté à des surplus de production. «Plutôt que de jeter les produits, qu’ils soient incités à donner», a expliqué Olivier Berthe, président de l’association.

La loi Coluche accorde aux particuliers une réduction d’impôt de 75% de leurs dons financiers. Mais elle ne s’applique pas aux dons agricoles, qui concernent souvent des produits qui, comme le lait ou le blé, doivent être transformés avant de pouvoir être confiés aux associations.

Or, les Restos du Cœur ont «besoin de nouvelles sources d’approvisionnement», a insisté M. Berthe. «L’hiver dernier, les bénévoles ont fait face à une campagne incroyablement difficile», avec 960.000 personnes aidées (+11%) et 130 millions de repas servis, a-t-il rappelé.

Mais cette année, les Restos s’attendent à atteindre le million de bénéficiaires cet hiver.

Parallèlement, l’aide européenne accordée aux associations va diminuer, avec la disparition du programme européen d’aide alimentaire, dont bénéficiaient 18 millions d’Européens. Il sera remplacé par un Fonds européen d’aide alimentaire, mais destiné à un nombre de pays plus important.

«La part de la France sera en baisse de 10%», prévoit Olivier Berthe. Et les quatre associations qui se partagent cette aide (Restos du Cœur, Banques alimentaires, Secours populaire et Croix-Rouge) vont en pâtir.

Inciter fiscalement les agriculteurs à faire des dons était une idée de Jean-Michel Lemétayer, l’ancien président de la FNSEA, décédé cet été. En septembre, «le Premier ministre s’était engagé à mettre un place un tel dispositif», a rappelé Stéphane Le Foll.

Selon son entourage, la circulaire établira «comment la défiscalisation sera répartie sur les différents acteurs de la chaîne de transformation» (agriculteurs, collecteurs, transformateurs), «pour que ce ne soit pas uniquement le dernier maillon de la chaîne qui en profite».

«Il faut tous se rassembler, pour donner à une association comme la vôtre les moyens de continuer. Ce serait une faute nationale de parler d’économie sans parler de solidarité,» a de son côté insisté le président PS de l’Assemblée nationale Claude Bartolone, venu «remercier les 66.000 bénévoles» des Restos.

A Paris, la mairie a mis à disposition gratuitement cinq locaux pour la distribution de repas et accordé une aide de 160.000 euros (en hausse de plus de 10% par rapport à 2012), a souligné Anne Hidalgo, candidate PS à la mairie de Paris.

Pour cette 29e campagne, 2.070 centres vont ouvrir quotidiennement ou plusieurs fois par semaine, jusqu’en mars, pour distribuer boîtes de conserves, pâtes, yaourts et autres denrées.

( source AFP)  

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close