Les portiques de sécurité britanniques détecteurs de mariages forcés !

Par l'équipe Oneheart, le 26 août 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Au Royaume-Uni, les jeunes filles victimes de mariage forcé emploient les grands moyens pour reprendre leur avenir en main.

Comme pour Nada Al-Ahdal qui a partagé sa colère sur YouTube pour avertir les autorités, et le monde, de l’intention de ses parents de la marier de force, l’association Karma Nirvana a souhaité que les jeunes filles en dangers puissent tirer sur la sonnette d'alarme... en les armants de petites cuillères !

Des objets qui ne manquent pas de déclencher l'alerte, dans tous les sens du terme, lorsqu’ils sont dissimulés dans les sous-vêtements au passage des portiques de sécurité dans un aéroport. L’association a en effet des partenariats avec plusieurs aéroports, commeHeathrow, dont les employés sont formés à détecter dans le déclenchement de l’alarme les signes d’un futur mariage forcé, comme par exemple l’achat d’un billet simple en plein été ou encore le comportement mal à l’aise d’une jeune femme.

Une stratégie qui marche : celles qui ont tenté le tout pour le tout ont été soumises à une fouille intime dans un local spécifique où elles ont en fait pu alerter le personnel.

Il y aurait eu 400 cas de mariages forcés au Royaume-Uni entre seulement juin et août 2013, et il y en aurait 1500 chaque année dont une grande partie serait âgée de moins de 16 ans ! Jasvinder Sanghera a échappé à ce destin alors qu'elle était adolescente, en s'enfuyant à Newcastle au nord de l'Angleterre, avec pour conséquence de son acte l'abandon total de sa famille. Aujourd'hui, elle est auteure d'un livre autobiographique "Shame" (Honte), dans lequel elle souhaite alerter la population mais aussi les autorités que le mariage forcé est un crime et non pas un phénomène "culturel" comme nombreux le croient.

L’association Karma Nirvana  défend toutes les victimes de mariages forcés et plus largement d’abus basés sur l’honneur. 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à faire du deuxième sexe le sujet numéro un

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close