Les 29 et 30 mars l’Ile de France accueille son événement de courses "Nature"

Par l'équipe Oneheart, le 05 mars 2014

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

La course à pied, un phénomène de société ?

En France, près de 50% des personnes de 15 ans et plus déclarent pratiquer plus ou moins régulièrement la course à pied. Sans réelle contrainte si ce n’est celle de pouvoir y consacrer du temps, la pratique de la course à pied recrute sans cesse de nouveaux adeptes.
Qu’il s’agisse de perdre du poids, de partager de bons moments avec ses ami(e)s, d’explorer ses limites chronométriques ou tout simplement d’avoir une activité physique concrète permettant de répondre aux incitations de « Manger/Bouger », les raisons de se mettre à la course à pied sont nombreuses et sans réelle contrainte ; Pas de réservation d’installations techniques à faire, un équipement relativement simple, aucun frein réel à cette pratique que bons nombres de médecins recommandent pour réduire les risques cardio-vasculaires dus à une société dorénavant trop sédentaire.

Autrefois limitée au sein des stades d’athlétisme, la pratique de la course à pied a, petit à petit, muté vers le « hors stade » ; d’abord sur route (fin des années 60) et depuis la fin des années 90 en milieux naturels.

Rien qu’en France, plus de 10 000 propositions de courses donnent chaque année la possibilité à tous de participer à une de ces compétitions, que ce soit sur route ou en pleine nature. Quant à la fin des années 90, les courses nature ont fait leur apparition, certains ont cru que cela se ferait au détriment des courses sur routes. Aussi surprenant que cela puisse être, cette croissance a été pour ainsi dire totalement incrémentale, répondant à l’attente de coureurs ayant « fait le tour » de la course sur route mais aussi à celle de ceux qui n’avaient pas été tenté par cette pratique de course trop « urbaine ».
Le nombre de pratiquants ne cessant de croitre, toutes les courses ont profité de cet essor et les épreuves existantes ne pouvant accueillir tout le monde de nouvelles propositions se sont déclinées sur tout le territoire en métropole mais aussi en outre-mer. 

Les courses nature : avenir de la course à pieds ?

Force est de constater que tous les indicateurs sont au vert : nombre d’épreuves, nombre de pratiquants, diversité des propositions, intérêt des industriels, couverture médiatique, les courses nature bénéficient d’une croissance soutenue.

Permettant de satisfaire une attente de rapport plus étroit à la nature, le Trail running de par sa diversité attire de plus en plus d’adeptes, qui non seulement trouvent dans la pratique une réponse à leur demande de compétition mais aussi un moyen de « s’oxygéner », de découvrir de nouveaux territoires, de nouvelles cultures dans des épreuves aux dimensions plus humaines.

Longtemps considérée comme une alternative à la course sur route une fois que les performances ne suivaient plus, la course nature conquiert désormais de nouveaux adeptes qui n’ont pas forcément eu une pratique de la course sur route et qui, très jeunes, trouvent dans cette pratique un terrain ludique d’expression.

Dans ce contexte d’évolution la France fait figure de leader mondial dans cette discipline et beaucoup de courses françaises font figure de références dans le milieu. La plus emblématique parmi toutes est organisée chaque année fin août à Chamonix : The North Face® Ultra-Trail du Mont-Blanc®, 7000 coureurs venus des 5 continents s’y retrouvent pour la grande messe mondial du Trail running. 4 courses au programme : 53km, 101km, 119km et 168km pour l’épreuve phare.

Un rendez-vous auquel tout trailer qui se respecte rêve de participer au moins une fois dans sa vie. Le graal ? Juste terminer pour dire qu’on y est arrivé et ainsi devenir Finisher d’une de ces épreuves mythiques !

La vitalité du Trail, repose aussi sur sa diversité, mer, montagne, campagne sont en effet au programme. Mais c’est aussi son pouvoir promotionnel des territoires concernés qui incite de plus en plus de collectivités locales à soutenir ces événements car ce sont d’excellents supports de communication source de dynamismes économiques. En ces temps de crise, une véritable aubaine.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, les courses nature se sont aussi invitées en ville.

Le phénomène a vu le jour avec l’émergence en 2008 de l'Eco-Trail de Paris Île-de-France® dont la 7ème édition aura lieu les 29 et 30 mars 2014. Unique course nature en milieu urbain : jusqu'à 90% de sentiers pour certains parcours figurant au programme de l'événement, qui dès sa conception a été pensée comme une illustration concrète d'une pratique sportive de masse eco-responsable. l'Eco-Trail de Paris est un événement prône le respect de la nature, la découverte de son territoire et l'incitation à la pratique sportive pour tous.

Le rendre accessible au plus grand nombre a toujours été une priorité pour ses organisateurs. Les différentes épreuves proposées s'adaptent ainsi au profil et style de chacun : coureurs aguerris, simples marcheurs, aventuriers, amateurs de défis, férus de découverte ou encore passionnés.

Comme pour les années précédentes, le week-end sera organisé en 2 journées distinctes : le samedi pour les compétitions et le dimanche pour les épreuves loisirs et découvertes avec 4 épreuves courues, 1 marche nordique chronométrée, 8 randonnées et 3 marches nordiques.

Plus citadins encore, les « Urban Trails », véritables visites guidées des villes, permettent aussi d’investir l’environnement urbain tout en fuyant les routes bitumées. Parcs, jardins, escaliers, quais, voire musées composent des parcours initiatiques. Encore une autre façon de décliner sa pratique de la course.

Et comment interpréter, l’émergence de courses toutes plus baroques les unes que les autres ? Mud race, color run, electric run, … toutes ces propositions réinventent la course et collent au plus près aux attentes des participants en recherche de nouvelles sensations.

A vos chaussures, sans chercher bien longtemps vous trouverez sans difficulté une course faite pour vous !

Jean-Charles Perrin,
Membre fondateur et organisateur de l’Eco-Trail de Paris®

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close