Laura Price, guérie d'un cancer du sein annonce “Femme de 30 ans, chauve et sans doute stérile, cherche homme »

Par l'équipe Oneheart, le 10 juillet 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

“Femme de 30 ans, chauve et sans doute stérile, cherche homme »

Voici l’annonce postée par Laura Price sur un site de rencontre. Cette jeune femme a décidé de jouer la carte de l’honnêteté pour trouver l’amour. Sortant d’un combat acharné contre un cancer du sein et portant toujours les séquelles de la chimiothérapie, Laura s'inscrit sur un site de rencontres. Elle explique qu’elle a préféré révéler son lourd combat dès la création de son profil ; ce dernier est pour elle comme un CV : tout comme l’on doit expliquer le trou béant laissé par le cancer dans son curriculum, taire le cancer dans une relation est un mensonge incompatible avec une relation de saine et de confiance.

Et si ses amis lui avaient assuré qu’elle recevrait des quantités de réponses « parce que les mecs cherchent une fille dont ils peuvent prendre soin », elle ne s’attendait pas à un tel afflux de messages d’hommes intéressés (et charmants qui plus est, comme elle le précise) ! Des hommes séduits par son courage et sa franchise, qui ont pour la grande majorité (il y a toujours ceux qui envoient le même message à toutes les femmes du site) pris le temps de lire son profil et de lui témoigner leur admiration.

Parmi eux, Laura a trouvé celui qui partage sa vie aujourd’hui.

Une expérience qu’elle affirme lui a donné une confiance en elle beaucoup plus forte que la repousse de ses cheveux.

Une thérapie très simple finalement : s’ouvrir aux autres. Vous pouvez consulter le blog de Laura ici

Se livrer sur la scène du numérique a aussi eu un rôle dans la reconstruction de Catherine Cerisey, dont le blog «après mon cancer du sein»  a connu un franc succès sur la toile.

Depuis la découverte de son cancer du sein en 2000, Catherine a subit deux tumorectomies, une mastectomie, une reconstruction, 18 chimiothérapies, 5 semaines de radiothérapie et 5 ans d’hormonothérapie avant de gagner la guerre contre la maladie.

Ce blog elle l’a créé afin « d’informer les femmes, les aider, les soutenir et qu’elles sachent qu’au-delà des statistiques, la victoire est au bout du chemin. »

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close