Lancement du Plan National MONALISA : MObilisation NAtionale contre L'ISolement des personnes Agées

Par l'équipe Oneheart, le 27 janvier 2014

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Aujourd’hui, lundi 27 janvier, Michèle Delaunay, Ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie se rend à Metz (57), à l’occasion de la signature de la charte nationale et de la création de l’association.

Elles visitera tout d’abord le centre Pompidou et assistera à un atelier des « petits médiateurs ». Ce projet propose à près de deux cents élèves, en classe de sixième et cinquième du collège Jean Rostand de Metz, de visiter une exposition, choisir une œuvre puis l’étudier pour la présenter ensuite à des publics en difficulté ou des personnes âgées. Puis, Michèle DELAUNAY rendra visite aux résidents d’un foyer logement géré par le Centre communal d’action sociale de Metz.

Le moment fort de la journée sera ensuite la signature de la charte MONALISA, salle de l’Arsenal. Après le lancement des actions dans les huit départements "témoins", l’ensemble des acteurs signant cette charte s’engage à porter et déployer le dispositif au plan national pour le pérenniser.

MONALISA, la MObilisation NAtionale contre l’ISolement des Agés, réunit l’ensemble des associations volontaires au sein d’une association nationale, qui a pour objectif d’harmoniser les actions de lutte contre l’isolement des âgés déjà existantes pour les renforcer, permettre l’échange de bonnes pratiques, mieux promouvoir l’engagement bénévole, permettre une meilleure coordination entre elles et assurer un maillage optimal du territoire. Grâce à cette charte, partout en France, des équipes citoyennes composées de bénévoles des différentes associations, vont se mobiliser pour sortir les âgés d’un isolement, trop souvent source de perte d’autonomie et de dépression. 

"Quand vous parlez au mur, il ne répond pas": comme plus d'un million de personnes âgées en France, Anne-Madeleine, 82 ans, est en proie à la solitude. Le plan national Monalisa, propose de combattre cette souffrance en encourageant les visites de bénévoles.

A Forbach, au coeur de l'ancien bassin minier de la Moselle, l'association Les petits frères des Pauvres a mis en place depuis 2009 un réseau de près de vingt bénévoles rendant régulièrement visite à une trentaine de personnes âgées isolées, en maison de retraite ou à domicile. 

"Ce sont des gens en grande souffrance, qui cumulent souvent des handicaps comme la santé, le manque de mobilité, des problèmes financiers (...). Ce sont des oubliés de la vie", explique la bénévole Huguette Delaune, une éducatrice spécialisée à la retraite. 

Avant d'entendre parler de l'association, Anne-Madeleine était "désespérée", confie-t-elle dans son étroite cuisine à Freyming-Merlebach, près de Forbach, qu'égaient les pépiements de ses deux canaris en cage. 

Depuis une hospitalisation en 2011, cette veuve de mineur se déplace difficilement avec un déambulateur et ne peut plus sortir seule de chez elle. Ses trois enfants, qui ont leurs propres soucis, ne peuvent guère l'aider au quotidien. "Un jour ma fille m'a dit que j'étais un fardeau", s'émeut-elle. Et les voisins "ne veulent pas rendre service, on n'est pas curieux ici". 

Les volontaires qui lui rendent visite, l'aident à faire ses courses ou lui téléphonent de temps à autre pour prendre de ses nouvelles, "me donnent l'amour que je ne peux pas demander à mes enfants", explique-t-elle encore. "Une présence, c'est déjà beaucoup

Premier volet opérationnel d'une future loi pour l'adaptation de la société au vieillissement, Monalisa a pour but de mettre en réseau les différentes actions existantes sur le terrain et d'encourager le bénévolat associatif, les relations informelles de voisinage et d'entraide avec les seniors. 

Un Français sur quatre de plus de 18 ans est susceptible d'être exposé, en cas de rupture dans leur vie personnelle, à l'isolement social, et près d'un quart de cette population est âgé de plus de 75 ans. Derrière la solitude des seniors se cache un autre phénomène, encore plus tabou: le suicide. Malgré plusieurs plans nationaux de prévention, on en dénombre environ 3.000 par an chez les plus de 65 ans, qui représentent 20% de la population française mais 28% des suicidés. 

"Une vieille dame à qui je rendais visite, aujourd'hui décédée, me disait souvent: +tu vois ces médicaments, un jour je vais tous les prendre+. Elle souffrait de solitude, et ne pouvait plus se déplacer. Elle pleurait quand je partais, c'était terrible", raconte Maryse Fostur, la référente du réseau des petits frères des Pauvres à Forbach. 

Mme Fostur met toutefois en garde contre le risque d'un attachement excessif des bénévoles avec les personnes âgées suivies: "Une heure ou deux de visite, c'est le grand maximum. Il faut se donner une limite, sinon elles nous dévorent". Face à leur tristesse il faut parfois "savoir se taire, tout en montrant de l'empathie", préconise la bénévole Huguette Delaune. 

( source AFP)

Pour lutter contre la solitude, certaines résidences donnent le "la", comme cette résidence-retraite marseillaise, les maisons de Marie .
Voyez vous-même les visages radieux de ces 6 à 95 ans, qui partagent un moment de complicité sur une chanson qui a traversé le temps pour devenir un véritable lien intergénérationnel !

 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close