La toile se mobilise contre l'homophobie

Par l'équipe Oneheart, le 17 mai 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Le 17 Mai est la journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie.


Cette année, la campagne se concentre sur le combat du « 
virus web de l’homophobie », afin de dénoncer la présence grandissante de propos homophobes sur la toile.

En 2009, la riposte aux insultes du web avait déjà fait son effet à l’initiative de Stevie Bee Bishop, qui a réalisé un clip vidéo « collab » (participation des internautes) de la chanson anti-homophobie « F*ck You » de Lily Allen. Depuis, le morceau est devenu l'hymne international de la lutte contre l’homophobie.

Des versions de plusieurs pays ont ensuite été réalisées, créant un véritable mouvement solidaire sur internet, dont la France:

C’est aussi chaque année l’occasion de pointer du doigt les pays qui pénalisent formellement les rapports entre adultes consentants du même sexe. Ils seraient environ 78 ce qui équivaut à 1,5 milliards de personnes qui souffrent de la non liberté sexuelle.

Pourtant, les résistances ne faiblissent pas. Au Maroc, la cyber campagne « L’amour pour tous » vient d’être lancée par le magazine Aswat, dédiée à la communauté gay et lesbienne. Elle consiste à poster des photos de soi affichant des messages anti-homophobie.

Selon le directeur du magazine, l'homosexualité est considérée comme immorale dans de nombreux pays musulmans et passible d’amende et de prison. À travers cette campagne, il espère lancer un débat politique autour de la question pour briser les tabous.

Au Népal, en Égypte ou encore en Indonésie les voix montent et s’indignent contre la répression homophobe. Au Brésil, des centaines de défilés sont organisés. En 2013, la journée accueillera une déclaration du Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-moon, lors d'une conférence Européenne qui regroupera à La Haye le fleuron politique des instances européennes et internationales.

Les chiffres alarmants de la violence morale et physique de l'homophobie

Saviez-vous que les dénonciations d’harcèlement et cyber-harcèlement à l’école aux États-Unis sont deux fois plus élevées chez la jeunesse homosexuelle que chez les autres ?  Dans le monde, les tentatives de suicides sont 7 à 13 fois plus élevées chez les jeunes gays et lesbiennes.

En France aussi, l’intolérance sévit. Elle vient souvent de l’entourage même de la victime qui se retrouve sans soutien. Face à cette situation, l’association Le Refuge offre un lieu de protection et de soutien aux jeunes homosexuels âgés entre 16 et 25 ans, souffrant d’isolement.   

  

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close