L’urine, l'énergie renouvelable par excellence !

Par l'équipe Oneheart, le 17 juillet 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

La revue scientifique Physical Chemistry Chemical Physics a publié une étude quelques peu surprenante. Les chercheurs britanniques du Laboratoire Bristol Robotics ont trouvé un moyen de recharger les téléphones portables avec… l’urine. Une découverte on ne peut plus écologique.

Les tests ont été réalisés sur un smartphone Samsung et « permis de générer assez d’énergie pour envoyer des sms, naviguer sur le net et passer un bref coup de fil », selon Ioannis Ieropoulos, chercheur de la University  of the West of England, partenaire dans ce projet avec celle de Bristol.

Si l’énergie semble bien faible à ce stade, le concept ne demande qu’à être élargi. Les chercheurs espèrent développer la technologique reposant sur les piles à combustible microbiennes pour permettre de charger complètement un téléphone portable. L’ambition des scientifiques est à terme de pouvoir alimenter les salles de bains entières, de la douche aux prises rasoir et à l’éclairage !  

Une série d’innovations prometteuses

À l’heure où la transition énergétique est au cœur de la politique française de Développement durable, cette première mondiale s’inscrit dans une série d’innovations prometteuses : souvenez-vous de la feuille artificielle des chercheurs du MIT, capable d’imiter la photosynthèse , ou encore le « super condensateur » de Eesha Khare, jeune fille âgée de 18 ans, qui permettrait de recharger la batterie 10 000 fois sans l’endommager .

Cela nous rappelle également le Festival AffroRaggae et ses urinoirs équipés de turbines et d’une dynamo, la pression de l’urine permettra ni plus ni moins de produire de l’énergie !

L'énergie renouvelable en pratique

En attendant que ces inventions révolutionnent nos vies quotidiennes, des moyens plus sobres, biens connus et qui ont fait leur preuves existent pour construire un monde durable (et équitable). Des alternatives moins impressionnantes et qui pourtant sont capables de changer la vie de nombreux habitants.        

Par exemple, l’association BlueEnergy fabrique, installe et assure la maintenance de systèmes hybrides éolien/solaire dans le but d'électrifier des villages isolés et d'encourager le développement d'activités génératrices de revenus.

            

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close