AcqhmopfUE J. a rejoint la communauté.

L'exil forcé des chrétiens d'Irak

Par l'équipe Oneheart, le 22 juillet 2014

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Les chrétiens d'Irak ont dû fuir Mossoul (Irak), menacés de mort par Abou Bakr al-Baghdadi, djihadiste et chef de l'État islamique (EI). Leurs biens ont été confisqués. Depuis le 10 juin dernier, la 2e ville du pays est sous le contrôle des islamistes. Ces derniers ordonnaient aux chrétiens d'Irak de se convertir à l'islam ou à accepter le statut de "dhimmi" et à payer l'impôt des non-musulmans (djizya) sous peine d'être exécutés.

Depuis 2003, année de l'invasion américaine, la situation des chrétiens d'Irak ne cesse de s'aggraver. Le 29 juin, l'histoire du pays a pris une tournure dramatique : la proclamation du califat par l'EI a entraîné la mort de milliers d'Irakiens, exécutés par les djihadistes ou tués au combat.

A l'ONU, le secrétaire général Ban Ki-moon n'hésite pas à évoquer un crime contre l'humanité : "les attaques systématiques contre des civils en raison de leur origine ethnique ou de leur appartenance religieuse peuvent constituer un crime contre l'humanité dont les auteurs doivent rendre des comptes". Quant au Quai d'Orsay, il dénonce des "menaces intolérables" et condamne les faits "avec la plus grande fermeté".

Sur les réseaux sociaux, les internautes reprennent le "noun" (ن), pour montrer leur solidarité envers les chrétiens d'Irak. Ce symbole est une lettre de l'alphabet arabe qui correspond au N de l'alphabet latin. Ce N renvoie à "Nasarah" (nazaréen), le terme péjoratif qui désigne les chrétiens dans le Coran. Par ailleurs, des chrétiens de Bagdad se sont réunis avec des pancartes affichant "Je suis irakien, je suis chrétien", et le chanteur Hussam al-Rassam a affiché son soutien sur sa page Facebook.

Les chrétiens d'Irak, ainsi que les chrétiens dans le reste du monde, sont soutenus par des associations comme Portes Ouvertes. Créée par Frère André en 1976, Portes Ouvertes est une organisation non gouvernementale (ONG) chrétienne au service des chrétiens persécutés. Elle fait partie du réseau international Open Doors regroupant 21 associations indépendantes qui œuvrent dans 60 pays. Elle agit en France et en Belgique francophone pour informer et sensibiliser un large public sur la réalité de la persécution des chrétiens et collecter des fonds de soutien.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à construire le meilleur des mondes (le vrai)

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close