L'association Ciudad Saludable se bat pour des villes plus propres

Par l'équipe Oneheart, le 03 octobre 2011

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Lima, la capitale Péruvienne, est l'une des villes les plus insalubres du monde, ceci est notamment expliqué par la difficulté au traitement et à la gestion des déchets. Les fonds débloqués par les différents gouvernements à cet effet sont insuffisants et sont réservés aux quartiers les plus riches.

Lorsqu'Albina Ruiz s'installe à Lima pour ses études, elle est frappée par l'incroyable niveau d'insalubrité et la quantité de déchets présents dans la capitale et souhaite faire changer les choses sensiblement. Elle créée ainsi une ONG dans le but de favoriser le développement de micro-entreprises récoltant et recyclant les déchets au Pérou, l'association Ciudad Saludable.

En plus de sa volonté de faire bouger les choses en terme de respect de l'environnement, cette ONG permet également de fournir du travail à plus de 150 personnes en accordant une grande importance à l’auto-estime et à la dignité des travailleurs mais aussi un soutien technique, légal et financier grâce à un système innovant de microfinance.

Après 25 ans d’existence, Ciudad Saludable opère dans 60 villes péruviennes et a aidé près de 200 personnes. L'ONG regroupe les recycleurs en micro-entreprises et leur permet d’augmenter la quantité de déchets récupérés ainsi que leurs revenus. «Ils se rendent compte qu’il y a des bénéfices sociaux, économiques et environnementaux. On utilise moins de ressources naturelles, et bien sûr on diminue les montagnes de poubelle et on permet la création de villes propres», se réjouit Albina Ruiz.

Face au succès de son modèle, Albina envisage actuellement de le répliquer dans d’autres pays tels que l’Inde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close