Japon : un tremblement de terre, un tsunami et maintenant une menace nucléaire?

Par l'équipe Oneheart, le 03 octobre 2011

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Alors que des secousses se font encore sentir au Japon et menacent les habitants, une autre menace est bien plus inquiétante : la menace nucléaire.

La centrale nucléaire de Fukushima a été accidentée à la suite du séisme et du tsunami de vendredi dans le nord-est du Japon.

Samedi, le réacteur n°1 de la centrale a explosé. Lundi 14 mars, deux explosions se sont produites au niveau du réacteur n°3 de la centrale nucléaire de Fukushima. "Des radiations ont été libérées dans l'air, mais rien n'indique qu'elles sont importantes", a affirmé le premier ministre japonais, Naoto Kan.

Le réacteur n°2 de la centrale s'est arrêté, semblant prendre le même chemin que les deux premiers. Les habitants dans un rayon de 20 km autour de la centrale ont été évacués.

Les autorités sanitaires japonaises ont déjà commencé à distribuer des pastilles d'iode aux populations qui ont connus un risque d'exposition nucléaire. L'iode est censé parer les cancers de la thyroïde car l'iode radioactif se jette littéralement sur la thyroïde. En saturant cet organe par de l'iode sain, on empêche l'iode radioactif de s'installer.

Cette situation est inédite dans une centrale nucléaire, ce qui inquiète le monde entier : la peur d'une fusion nucléaire est là. Les autorités japonaises se veulent rassurantes. On essaie d'empêcher l'échauffement des réacteurs en les arrosant d'eau de mer.

La gravité de la situation a été évaluée à 4 sur une échelle de 7.

Bientôt d'autres informations sur La Chaîne du Coeur...

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close