Fukushima : l'eau contaminée s'échappe dans la mer et la radioactivité continue d'augmenter

Par l'équipe Oneheart, le 03 octobre 2011

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Les employés de Tepco, de la centrale nucléaire de Fukushima, tentent de colmater une brèche de 20 cm découverte dans un puits de béton du réacteur n°2 d'où s'échappe de l'eau contaminée directement dans l'océan Pacifique.

Tepco a par ailleurs annoncé qu'elle allait déverser quelques 10 000 tonnes d'eau radioactive dans l'océan Pacifique. Cette eau radioactive s'est accumulée dans les installations accidentées lorsque Tepco a tenté de refroidir les réacteurs. Si les employés ne les avaient pas arroser d'eau, les réacteurs seraient probablement entrés en fusion et une catastrophe nucléaire semblable à celle de Tchernobyl aurait été à prévoir. La société a affirmé "ne pas avoir d'autre solution". Les bâtiments et les galeries souterraines sont inondés par des milliers de tonnes d'eau radioactive.

D'autre part, une radioactivité de 4 000 fois supérieure à la limite légale a été détectée au large de la centrale alors que les barres de combustibles sont toujours en surchauffe.

Le Japon souffre économiquement de cet accident et cet événement pourrait retarder son objectif de réduction des émissions de gaz à effets de serre.

En France, l'ASN affirme toujours que le taux d'iode 131 retrouvé dans l'air reste faible et qu'il n'y a pas d'inquiètude à avoir.

Et vous, qu'en pensez-vous?

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close