Frozen Cinéma : des spectateurs vivent la dure expérience des SDF

Par l'équipe Oneheart, le 12 mars 2013

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Nouvelle vague de froid en cet hiver 2013, et nouvelle vague de galères! Voies verglacées, chaussées glissantes, trains retardés voire bloqués, impossibilité d’emprunter les routes… sans oublier le froid glacial, surtout la nuit, lorsque les températures descendent bien en dessous de 0°C !  Sauf que cela, la plupart d’entre nous n’avons pas à le vivre, à l’abri dans notre home sweet home, un repas chaud à disposition pour nous réchauffer le corps et le cœur.  Les sans-abris, eux, n’ont pas ce luxe et certainement pas l’homme de 58 ans, sans-domicile-fixe, retrouvé mort ce mardi matin au pied d’un immeuble à Saint-Brieuc.

Le magazine allemand FiftyFifty a voulu que l’expérience vécue par les Sans-Domicile-Fixe au quotidien soit connue du grand public, pour davantage de sensibilisation, les campagnes classiques étant trop vite oubliées.   
 Cette opération appelée « Frozen Cinema » a pris les spectateurs des salles allemandes par surprise, en leur fournissant des couvertures fines et jouant sur la climatisation pour obtenir une température assez inconfortable pour qu’ils puissent s’identifier aux SDF témoignant dans le reportage  diffusé sur l’écran géant.   
L’idée forte de cette expérience, c’est d’avoir donné la possibilité à l’audience d’effectuer des dons grâce à un QR Code intelligemment cousu sur les couvertures distribuées.

Vous pouvez visionner l'exemple original de solidarité de FityFifty ci-dessous:

En France et bien qu’il soit très difficile de parvenir à un recensement complet, le collectif Les Morts de la rue nous informe que le nombre de décès augmenterait chaque année. En 2010 il y en avait 414 contre 220 en 2007. Par ailleurs, il est important de rappeler que la vie des sans-abris est autant mise en danger en été qu’en hiver, faisant appel à la solidarité tous les jours de l’année.

Si vous avez râté la grande collecte des restos du cœur le week-end dernier, vous pouvez toujours vous impliquer en vous rendant sur l’espace dons de leur site web, voire vous inscrire à leur espace donateur ou bénévole.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close